Cet article date de plus de sept ans.

La FIFA repousse le Burkina Faso

Le Comité d'organisation de la Coupe du monde a rejeté une plainte déposée par le Burkina Faso à la suite du barrage retour de la zone Afrique perdu en Algérie (1-0) qui avait conduit à la qualification des Fennecs, le 19 novembre, a annoncé mercredi la Fifa.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Burkinabais Aristide Bance face à l'Algérien Hilal Al Arabi Soudani lors du barrage retour le 19 novembre dernier

La Fédération burkinabé protestait contre une décision de l'arbitre central  de la rencontre qui avait sifflé le coup de sifflet final sans tenir compte des  4 minutes d'arrêt de jeu. La plainte a été qualifiée d'"inacceptable" par la Fifa, en accord avec  l'article 14, paragraphe 6 du règlement du Mondial-2014. "Aucune protestation  ne peut être émise contre les décisions de l'arbitre en cours de jeu", "ces  décisions n'étant pas susceptibles d'appel", a ajouté la Fifa. Le 26 novembre, la Fifa avait déjà rejeté une première réclamation de la  Fédération burkinabé selon qui l'Algérie avait aligné un joueur non-qualifié, Madjid Bougherra, au cours du même match. La Fédération internationale a par ailleurs ouvert une procédure  disciplinaire contre la Fédération algérienne et son homologue burkinabé pour  des "incidents en rapport" avec ce barrage retour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.