L'ex-rugbyman Christophe Dominici, ancien ailier et légende du XV de France, est mort à l'âge de 48 ans

Son corps a été retrouvé au parc de Saint-Cloud, près de Paris, a appris franceinfo de source judiciaire. Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête pour recherche des causes de la mort.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christophe Dominici, à l'époque entraîneur adjoint des arrières du Stade-Français  assistant au match Stade-Français contre Mont-de-Marsan, en Top 14 de rugby, le 30 août 2008. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

L'ancien ailier et joueur incontournable du XV de France, Christophe Dominici est mort brutalement mardi 24 novembre à l'âge de 48 ans, a appris franceinfo auprès du Stade français.

Son corps a été retrouvé vers 15 heures au parc de Saint-Cloud, près de Paris, a appris franceinfo de source judiciaire. Un témoin dit l'avoir vu chuter d'une dizaine de mètres, a précisé cette source. Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête pour recherche des causes de la mort.

67 sélections chez les Bleus

Christophe Dominici, né le 20 mai 1972 à Toulon, s'est notamment fait connaître à Toulon (1993-1997) avant d'effectuer la majorité de sa carrière au sein du club parisien du Stade français durant 11 ans. Avec ce club, il a gagné pas moins de cinq titres de champion de France.

Légende du XV de France, l'ancien ailier a comptabilisé 67 sélections chez les Bleus. Moment historique : il a notamment joué une demi-finale de la Coupe du monde de 1999 contre les Néo-Zélandais, où il avait marqué un essai qui avait ouvert la voie de la victoire aux Bleus, leur permettant d'accéder à la finale.

Finaliste de la Coupe d'Europe en 2001 et 2005 avec le Stade Français, c'est en 2008 qu'il arrête sa carrière et devient brièvement entraîneur-adjoint du club jusqu'en 2009. Il a également été consultant pour la radio et la télévision notamment L'Equipe 21.

"Le rugby français perd une étoile"

"Le rugby français perd une étoile, le XV de France un mythe, le Stade Français une légende et beaucoup d’entre nous un ami", écrit sur Twitter le vice-président de la Fédération française de rugby Serge Simon. Serge Simon se dit "effondré par la nouvelle de la mort de "Domi", le surnom du rugbyman toulonnais.

"Durant les 11 années passées sous nos couleurs, Christophe aura, grâce à son incroyable talent et sa classe, grandement contribué à écrire la légende du club", réagit le Stade français. Christophe Dominici était un "génie du rugby et un compagnon hors pair, il laisse un grand vide dans notre grande famille".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.