Cet article date de plus de neuf ans.

L'alpiniste et résistant Maurice Herzog est mort à l'âge de 93 ans

Figure de la résistance française pendant la seconde guerre mondiale, Maurice Herzog est mort vendredi. Il était membre de la première expédition qui a gravi l'Annapurna, en 1950.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Maurice Herzog dans sa maison de Chamonix (Haute-Savoie), le 22 juillet 2006, avec son livre "Annapurna" racontant son expédition en 1950. ( / MAXPPP)

POLITIQUE – Il est le premier homme à avoir gravi l'Annapurna, en 1950, avec Louis Lachenal. Figure de la résistance française pendant la seconde guerre mondiale, Maurice Herzog est mort vendredi 14 décembre à l'âge de 93 ans. Homme de confiance du Général de Gaulle, il a été secrétaire d'Etat à la Jeunesse et aux Sports et maire de Chamonix (1968-1977). Depuis plusieurs mois, il avait quitté son domicile de Neuilly, en région parisienne, pour une maison d’accueil médicalisé, selon Le Dauphiné libéré, qui le présente comme "une figure de l’après-guerre et du gaullisme triomphant".

Son exploit le plus retentissant reste d'avoir été le premier à conquérir un sommet de plus de 8 000 mètres d'altitude, avec son camarade de cordée Louis Lachenal, le 3 juin 1950 dans l'Himalaya : l'Annapurna (Népal). "C’est au prix de gelures et de grandes souffrances que la cordée avait réussi l’exploit", rappelle Le Dauphiné, "à une époque où les cartes étaient imprécises et où Anglais, Allemands, Espagnols ou Suisses avaient échoué dans de précédentes tentatives sur des géants himalayens". Il a ensuite été membre du Comité international olympique et président du Club alpin français.

Ses exploits ont cependant été récemment ternis par le portrait qu'en a dépeint sa fille, Félicité Herzog, qui a dépeint dans Un héros, sorti en août 2012, un homme ambitieux et peu soucieux du bien-être de sa famille.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.