Mondiaux de judo 2022 : l'équipe de France en argent dans l'épreuve par équipes mixte

Un an après s'être imposée en finale des Jeux olympiques face au Japon, l'équipe de France s'est, cette fois, inclinée, mercredi, face à ces mêmes Japonais dans l'épreuve mixte par équipes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Romane Dicko lors des championnats du monde de judo à Tachkent, en Ouzbékistan, le 13 octobre (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)

L'équipe de France, emmenée par sa nouvelle championne du monde Romane Dicko, a remporté jeudi 13 octobre la médaille d'argent dans l'épreuve mixte par équipes des Mondiaux de judo, après sa défaite en finale contre le Japon. Les Bleus, qui avaient dominé les Japonais en finale des Jeux olympiques de Tokyo l'an dernier, se sont inclinés 4-2.

C'est la cinquième fois que l'épreuve mixte par équipes figure au programme des Mondiaux et la cinquième fois que le Japon s'y impose. Les Bleus décrochent, eux, leur quatrième médaille d'argent dans cette épreuve. Les Japonais prennent ainsi leur revanche après leur revers l'an passé contre les Bleus, menés à l'époque par Teddy Riner et Clarisse Agbégnénou, en finale de leurs JO à domicile.

Mais en Ouzbékistan, l'équipe de France a fini par plier. Romane Dicko (+70 kg) et Sarah-Léonie Cysique (-57 kg) ont apporté des points aux Bleus mais Marie-Eve Gahié (-70 kg), Alexis Mathieu (-90 kg), Joseph Terhec (+90 kg) et Joan-Benjamin Gaba, malgré un combat héroïque en -73 kg, n'ont pas pu s'imposer.

Cinq médailles et un titre ramenés d'Ouzbékistan

Pour atteindre la finale, les Français avaient pu compter sur une Romane Dicko impressionnante, disposant des Géorgiens 4-1 pour leur entrée en lice. En quarts de finale, les Bleus ont ensuite très nettement dominé la Chine, la judokate de 23 ans étant particulièrement expéditive face son adversaire, mise à terre en 22 secondes. Puis ils ont dominé Israël 4-1 en demi-finales.

Les judokas français quittent donc la Humo Arena de Tachkent avec cinq médailles, dont un titre. Les deux derniers jours de compétition, avec l'or de Romane Dicko et le bronze de Julia Tolofua en +78 kg mercredi, en plus de cette médaille d'argent jeudi, ont davantage souri aux Bleus que le début de semaine. Lors des six premiers jours, seules Amandine Buchard en -52 kg et Manon Deketer en -63 kg avaient réussi à décrocher des médailles de bronze.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats du monde de judo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.