Volley : "L'objectif, c'est la médaille... d'or bien sûr !" estime le président de la fédération française après la qualification des Bleus pour les JO

L'équipe de France de volley s'est qualifiée pour les Jeux olympiques 2020 de Tokyo grâce à sa victoire contre l'Allemagne.

L\'équipe de France de volley célébre sa qualification pour les Jeux olympiques de 2020, le 10 janvier 2020 à Berlin.
L'équipe de France de volley célébre sa qualification pour les Jeux olympiques de 2020, le 10 janvier 2020 à Berlin. (JOHN MACDOUGALL / AFP)

"On ne réussit que lorsqu'on se fixe de beaux objectifs. L'objectif aux Jeux olympiques, c'est la médaille... d'or bien sûr", estime vendredi 10 janvier sur franceinfo Éric Tanguy, président de la fédération française de volley (FFVB), après la qualification de l'équipe de France pour les Jeux olympiques 2020 à Tokyo. Les Bleus ont battu l'Allemagne trois sets à zéro en finale du tournoi de qualification olympique à Berlin vendredi.

Aller gagner ce tournoi en Allemagne, face aux Allemands, "c'était un peu une opération commando, ce que nos joueurs ont fait admirablement", souligne le président de la FFVB. "Ils ont fait un exploit hier face à la Slovénie en remontant la demi-finale – les Bleus étaient menés deux sets à zéro – et aujourd'hui en battant l'Allemagne à domicile, dans une ambiance euphorique. C'est un bel exploit."

La France peut être fière d'eux.Eric Tanguy, président de la fédération française de volleyà franceinfo

"Ils ont fait une préparation réduite, ils ont passé le réveillon ensemble pour pouvoir même travailler le 1er janvier et ça a payé", témoigne Éric Tanguy. "Les jeux de Rio ont laissé un petit goût d'inachevé aux joueurs, qui découvraient les Jeux olympiques", rappelle le président de la fédération. Les Bleus avaient été éliminés par le Brésil dès les phases de poule. "Là, ils vont y aller préparés, la tête bien sur les épaules. Ils vont réussir, je pense, à faire rêver les Français et à porter dignement le maillot de notre pays", estime Éric Tanguy.

"Le volley français se porte bien, on le voit depuis quatre ans qu'on a des bons résultats. Mais les jeux, c'est un événement qui va rassembler les Français autour de nos joueurs et ça c'est bon pour le volley", conclut le président de la FFVB.