Los Angeles officiellement candidate aux Jeux Olympiques 2024 contre Paris

La ville de Californie aura comme adversaire Paris, Rome, Hambourg et Budapest, qui ont déjà fait acte de candidature.

Le maire de Los Angeles (Etats-Unis), Eric Garcetti, célèbre le vote de son conseil municipal qui approuve la candidature de la ville aux Jeux olympiques 2024, le 1er septembre 2015.
Le maire de Los Angeles (Etats-Unis), Eric Garcetti, célèbre le vote de son conseil municipal qui approuve la candidature de la ville aux Jeux olympiques 2024, le 1er septembre 2015. (MARK RALSTON / AFP)

Los Angeles 2024. Le Comité olympique américain (Usoc) a annoncé mardi 1er septembre que la ville californienne était officiellement candidate à l'organisation des Jeux olympiques 2024 d'été. "Nous sommes particulièrement contents d'avoir pour partenaire Los Angeles pour défendre les chances américaines pour l'organisation des JO-2024", a expliqué lors d'une conférence de presse Scott Blackmun, le directeur exécutif de l'Usoc.

"Los Angeles a montré par le passé qu'elle avait l'expérience pour réussir l'organisation de JO et savait organiser des événements de dimension mondiale", a-t-il poursuivi, en référence aux JO de 1932 et 1984 organisés dans la métropole californienne. Cette annonce fait suite à la décision prise plus tôt à l'unanimité par le conseil municipal de Los Angeles de faire acte de candidature.

Un budget de 4,1 milliards d'euros

L'Usoc a jusqu'au 15 septembre pour soumettre officiellement cette candidature au Comité international olympique (CIO), qui annoncera en 2017, à Lima (Pérou), la ville hôte des JO-2024. Los Angeles aura comme adversaire Paris, Rome, Hambourg et Budapest, qui ont déjà fait acte de candidature.

L'Usoc avait initialement choisi Boston, plutôt que Los Angeles, Washington et San Francisco, mais la ville du Massachusets a retiré sa candidature en juillet, faute d'adhésion de sa population, inquiète des éventuelles répercussions financières. Le projet Los Angeles 2024 table sur un budget de 4,1 milliards de dollars (3,6 milliards d'euros) et vise des recettes de 4,8 milliards de dollars grâce à la billetterie, aux partenariats et aux droits TV. Les Etats-Unis n'ont plus organisé les JO d'été depuis 1996 (Atlanta).