Athlète atteinte d’hyperandrogynie, championne olympique controversée : Qui est Caster Semenya ?

La carrière de l’’athlète sud-africaine, qui a remporté plusieurs titres olympiques et mondiaux, a été marquée par une controverse autour de son intersexuation.

Voir la vidéo
BRUT

Caster Semenya naît en janvier 1991, en Afrique du Sud. Enfant, elle pratique le football avant de s’orienter vers l’athlétisme. Elle se spécialise dans le 800 mètres et c’est sur cette distance qu’elle deviendra double championne olympique et triple championne du monde.

Des résultats sportifs remarqués et controversés

En 2009, à seulement 18 ans, Semenya remporte l’or sur 800 mètres aux Championnats du monde d’athlétisme de Berlin. Réalisant la meilleure performance mondiale de l’année, elle est très remarquée. Mais son physique et sa voix étonnent : soupçonnée d’être un homme, elle doit se soumettre à un "test de féminité" par la Fédération internationale d’athlétisme, l’IAAF.

Les examens médicaux montrent qu’elle est intersexuée et atteinte d’hyperandrogénie : son corps produit un taux élevé de testostérone. L’IAAF soupçonne cette hormone d’améliorer ses performances. L’athlète sud-africaine doit attendre l’été 2010 avant d’être de nouveau autorisée à courir.

L’IAAF a en effet mis en place un règlement limitant le taux de testostérones chez les athlètes femmes, avec l’approbation du Comité International Olympique. Les athlètes atteintes d’hyperandrogénie doivent alors subir une opération ou un traitement hormonal pour diminuer leur taux de testostérone afin d’être autorisées à prendre part aux compétitions internationales. Ce règlement sera suspendu pour deux ans par le Tribunal arbitral du sport en juillet 2015, en attendant des preuves scientifiques du rôle de la testostérone dans la performance sportive.

"Je m’appelle Caster Semenya, je suis une athlète et je me concentre sur mon avenir"

Face à la controverse, Semenya se montre résiliente : "La vie n’a pas été facile, mais j’ai essayé de faire face à cette situation (…) Ça va mieux maintenant." Malgré des résultats inégaux, elle s’impose dans sa discipline. 

À 21 ans, elle est la porte-drapeau de son pays aux Jeux Olympiques de Londres de 2012. Arrivée deuxième à la finale du 800 mètres, elle recevra le titre olympique après le déclassement pour dopage de sa concurrente. Quatre ans plus tard, elle remporte son second titre olympique sur 800 mètres aux Jeux de Rio. 

En 2017, lors des championnats du monde de Londres, elle remporte son troisième titre mondial sur 800 mètres et finit troisième sur 1500 mètres. À propos de sa médaille de bronze, elle déclare : "Cela restera gravé dans ma mémoire (...) C’était juste incroyable."

"La vie est belle"

Aujourd’hui, à 27 ans, Caster Semenya se concentre sur son avenir aux côtés de sa compagne Violet Raseboya, qu’elle a épousée lors d’un mariage traditionnel en 2015. Nominée pour le trophée « Sportive de l’année » aux trophées Laureus, la double championne olympique déclare : "C’est l’une des choses pour lesquels je peux dire : 'J’ai atteint mon but.' C’est vraiment un sentiment extraordinaire."

En mars 2018, elle décroche son diplôme de Sciences du sport. Après la fin de sa carrière d’athlète, elle souhaite lancer une fondation pour permettre aux enfants sud-africains les plus défavorisés d’avoir accès à des équipements sportifs. 

Athlète atteinte d’hyperandrogynie, championne olympique controversée : Qui est Caster Semenya ?
Athlète atteinte d’hyperandrogynie, championne olympique controversée : Qui est Caster Semenya ? (BRUT)