Lolo Jones, l'athlète vierge qui effarouche Twitter

La coureuse de haies est devenue célèbre en évoquant publiquement sa vie privée dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Lolo Jones célèbre sa qualification pour les JO de Londres à Eugene (Oregon, Etats-Unis), le 23 juin 2012.
Lolo Jones célèbre sa qualification pour les JO de Londres à Eugene (Oregon, Etats-Unis), le 23 juin 2012. (CHRISTIAN PETERSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Depuis qu'elle a annoncé sur Twitter qu'elle était vierge, l'athlète américaine Lori Jones, alias Lolo Jones, suscite un engouement médiatique hors norme aux Etats-Unis. Elle fait le bonheur de la presse et de la télévision américaine, qui s'intéressent plus à la vie privée de l'athlète de 29 ans qu'à ses performances.

Entre draguer et se préparer aux Jeux, elle a choisi...

"Il est plus compliqué de rester vierge que de s'entraîner pour les Jeux olympiques !" Invitée de l'émission Real Sports sur la chaîne HBO, lundi 21 mai 2012, Lolo Jones est revenue sur son choix de rester vierge jusqu'à son mariage. Il faut dire que depuis la publication de son tweet, l'athlète parle plus de vie privée que de sport.

Face à des journalistes avides de savoir pourquoi elle n'avait toujours pas trouvé l'homme de sa vie, Lolo Jones a dégoté une bonne explication : elle a récemment confié à Access Hollywood (lien en anglais) qu'entre chercher l'âme sœur et s'entraîner sérieusement, elle avait dû faire un choix pour obtenir ce titre olympique qui manque à son palmarès et qui lui a échappé de peu. En 2008, aux JO de Pékin, elle avait pourtant bien failli y parvenir : favorite de la finale du 100 m haies, elle était en tête jusqu'à l'avant-dernier obstacle sur lequel elle avait trébuché. Une erreur qui lui avait coûté sa médaille.

Quatre ans après cette désillusion, Lolo Jones a donc reconnu avoir "mis sur pause" sa recherche de l'homme parfait pour se concentrer sur les JO. Mais cette quête pourrait bien reprendre, d'autant que la jeune femme peut compter sur un soutien de poids : "J'ai le FBI qui travaille sur des âmes sœurs potentielles", plaisante-t-elle dans son interview pour Access Hollywood.

"Je ne crois pas au sexe avant le mariage"

Lolo Jones, double championne du monde du 60 m haies en salle, est donc rapidement devenue la chouchoute des médias américains, tous intéressés par la même question : comment, à 29 ans, pouvait-elle n'avoir jamais connu l'amour ?

"Il y a tant de gens qui ne sont par prêts à attendre leur future épouse. Ils veulent du sexe tout de suite (...) C'est leur vie. Ma vie à moi, c'est quelque chose d'autre", confiait-elle dans une interview à Access Hollywood (lien en anglais). "Je ne crois pas au sexe avant le mariage, ajoutait-elle dans l'émission américaine HBO Real Sports. Je veux garder ce moment spécial pour mon mari, comme un cadeau."

Conséquence de cette médiatisation nouvelle, Lolo Jones n'est que rarement interrogée sur ses performances sportives. Pourtant, l'athlète américaine représente de réelles chances de médailles pour les Etats-Unis lors du 100 m haies, dont la finale se tiendra la 7 août.

Lolo Jones, serial tweeteuse

Depuis ces révélations, le compte Twitter de l'athlète est surveillé de près par les journalistes américains. La jeune femme, véritable serial tweeteuse, est appréciée de ses quelque 200 000 abonnés pour sa disponibilité - elle prend souvent la peine de leur répondre - et pour son humour.

Car si elle se plaint que de nombreux internautes l'interrogent en permanence sur les raisons de son célibat, la jeune femme sait aussi qu'elle est la première responsable de ce buzz, et n'hésite pas à rire de sa situation. "Je suis fatiguée de marcher à travers le village olympique pour tout et n'importe quoi. C'est le moment de flirter avec un cycliste", écrivait-elle ainsi sur le site de micro-blogging, mardi 31 juillet. 

Certaines de ses plaisanteries créent même parfois la polémique. Réagissant à la deuxième place de l'équipe américaine masculine de tir à l'arc, le 18 juillet, la jeune femme se fend d'un message qui ne passe pas inaperçu :

"Les archers américains ont perdu la médaille d'or au profit des Italiens mais tout va bien, nous sommes Américains... C'est quand la compétition de tir au pistolet ?" Un humour caustique diversement apprécié aux Etats-Unis, encore sous le choc de la fusillade d'Aurora durant laquelle un jeune étudiant a tué douze personnes lors d'une avant-première du film Batman, le 20 juillet dernier.

Face à l'ampleur prise par la polémique, Lolo Jones s'est défendue d'avoir pensé à cet événement en postant son message, et son site officiel renvoie vers des articles qualifiant la controverse de "ridicule". Mais cet épisode aura au moins appris une chose à l'athlète : depuis qu'elle a pris l'habitude de tout raconter sur Internet, son compte Twitter est sous le feu des projecteurs.