JO de Sotchi : avec quinze médailles, la France bat son record de Vancouver en 2010

Le triplé historique en skicross et l'argent de Marie Martinod en ski half-pipe permettent à la France d'établir un nouveau record de médailles aux Jeux olympiques d'hiver.

Les Français auteurs d\'un triplé historique en skicross, Jean-Frédéric Chapuis (1er), Arnaud Bovolenta (2e) et Jonathan Midol (3e), sur le podium des JO d\'hiver de Sotchi (russie), le 20 février 2014.
Les Français auteurs d'un triplé historique en skicross, Jean-Frédéric Chapuis (1er), Arnaud Bovolenta (2e) et Jonathan Midol (3e), sur le podium des JO d'hiver de Sotchi (russie), le 20 février 2014. (LOIC VENANCE / AFP)

Après deux semaines de compétition, la France grimpe à la 9e place du classement des nations aux JO de Sotchi. L'équipe de France compte quinze médailles, jeudi 20 février, grâce à un triplé historique en skicross et à l'argent décroché en ski half-pipe par la revenante Marie Martinod.

Avec ces quatre titres, la France établit un nouveau record aux Jeux olympiques d'hiver : 15 podiums. La délégation française bat son précédent record de 11 médailles, établi à Vancouver en 2010 et à Salt Lake City en 2002. Elle a désormais autant de titres qu'en 2002 (4 sacres), mais moins de médailles d'argent (5 en 2002 contre 4 en 2014).

Quatre médailles d'or

• Biathlon/Poursuite hommes. Martin Fourcade a offert à la France sa première médaille à Sotchi, lundi 10 février, en s'imposant lors de l'épreuve de poursuite sur 12,5 km. C'est une satisfaction de taille, pour le Français, qui avait raté le podium en sprint. "Cela faisait quatre ans que je ne pensais qu'à ça", s'est-il réjoui.

• Biathlon/20 km hommes. Martin Fourcade, épisode 2. Le Français a remporté la médaille d'or sur l'épreuve de 20 km, jeudi 13 février. Il devient le premier athlète français à remporter deux médailles aux mêmes JO d'hiver depuis Jean-Claude Killy, en 1968. Une victoire célébrée avec un joli baiser à la caméra.

• Snowboard/Boardercross hommes. Mardi 18 février, Pierre Vaultier ajoute une troisième médaille d'or au palmarès français, en boardercross. Agé de 26 ans, Pierre Vaultier n'est pas un novice : il a remporté trois fois la Coupe du monde (2008, 2010, 2012). La pluie ne semble pas l'avoir gêné pour cette finale olympique.

Ski acrobatique/Skicross. Jeudi 20 février, la compétition de skicross prend une tournure inédite. Trois Français se retrouvent en finale avec un Canadien pour seul adversaire dans la course aux médailles. En dévalant la piste de 1250 mètres jalonnée de tremplins et de vagues, ils évitent la bataille fratricide et attendent la chute de Brady Leman avant de se répartir les récompenses.

Dans l'ordre sur la ligne d'arrivée : Jean-Frédéric Chapuis, 24 ans, en or, Arnaud Bovolenta, 25 ans en argent, et Jonathan Midol, 25 ans, en bronze. Ils écrivent l'histoire. En 90 ans d'existence des Jeux d'hiver, la France n'avait jamais réussi un tel triplé, quel que soit le sport.

Cette vidéo n'est plus disponible
  

Quatre médailles d'argent

• Biathlon/Mass-start. Il a fallu attendre dix jours pour que la France soit couverte d'argent. Martin Fourcade (encore lui !) est arrivé second en mass-start de biathlon, mardi 18 février. Le finish de la course s'est révélé grandiose, avec Martin Fourcade et Eric Svendsen dans un mouchoir de poche. Le Norvégien l'a finalement emporté de quelques centimètres.

Ski alpin/Slalom géant hommes. Une médaille inattendue pour Steve Missillier, qui termine 2e du slalom géant hommes, mercredi 19 février, au terme d'une seconde manche spectaculaire. Le Français ne compte qu'un podium en Coupe du monde dans cette discipline. Il devance un autre Français, Alexis Pinturault, médaillé de bronze.

• Ski acrobatique/Skicross. Jeudi 20 février, Arnaud Bovolenta décroche l'argent lors d'un triplé français historique. (voir plus haut)

FRANCE 2

• Ski acrobatique/Ski half-pipe. Marie Martinod s'adjuge la médaille d'argent sur ce demi-cylindre de neige tassée, sur lequel s'appuient les concurrents pour exécuter des figures aériennes, jeudi 20 février. 

La Française de 29 ans avait signé le meilleur score des qualifications. Mais elle n'a pas réussi à supplanter en finale la jeune Américaine Maddie Bowman, 20 ans et déjà double gagnante des X Games (2013, 2014).

La skieuse de Tignes était l'une des meilleures spécialistes mondiales au début des années 2000 avant de prendre sa retraite à seulement 22 ans et de donner naissance à une petite fille, Mélirose, qui était d'ailleurs présente pour soutenir sa maman. Elle avait repris la compétition l'an dernier en vue des JO de Sotchi, après l'intégration de son sport au programme olympique. 

FRANCE TELEVISIONS

Sept médailles de bronze

• Biathlon/Poursuite hommes. Le coéquipier de Martin Fourcade, Jean-Guillaume Béatrix, a décroché la troisième place de l'épreuve de poursuite de biathlon 12,5 km, lundi 11 février. L'occasion d'une belle accolade entre les deux athlètes, sur la ligne d'arrivée.

Jean-Guillaume Beatrix et Martin Fourcade se congratulent, après leurs 3e et 1ère places respectives, après l\'épreuve de poursuite du biathlon des JO, le 10 février 2014, à Rosa Khutor (Russie).
Jean-Guillaume Beatrix et Martin Fourcade se congratulent, après leurs 3e et 1ère places respectives, après l'épreuve de poursuite du biathlon des JO, le 10 février 2014, à Rosa Khutor (Russie). (ODD ANDERSEN / AFP)

• Saut à ski dames. Exploit retentissant pour Coline Mattel, à peine âgée de 18 ans. La jeune Française, qui est passée tout près d'une médaille d'or, est arrivée 3e en saut à ski, mardi 11 février. "C'est vraiment un rêve, il n'y a pas de mot pour décrire ce que c'est, c'est juste un truc de malade", a-t-elle confié sur France 2.

• Snowboard/Boardercross dames. On n'attendait pas Chloé Trespeuch sur le podium. Agée de 19 ans, la Française a profité de la chute de deux concurrentes placées devant elle pour s'emparer de la troisième de la finale de sonwboardcross.

• Ski de fond/Relais 4x10km. Le relais messieurs, composé de Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, Robin Duvillard et Ivan Perrillat Boiteux, a décroché la première médaille d'un relais français aux JO. Ils auraient même pu terminer à la deuxième place, mais Perrillat Boiteux a cédé face à son adversaire russe dans la dernière montée. Le titre est revenu à la Suède.

L\'équipe de France de ski de fond célèbre sa médaille de bronze, le 16 février 2014 à Sotchi. 
L'équipe de France de ski de fond célèbre sa médaille de bronze, le 16 février 2014 à Sotchi.  (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Ski acrobatique/Ski half-pipe. Kevin Rolland s'est emparé de la médaille de bronze, mardi 18 février, lors de la finale de ski half-pipe, au parc extrême de Roza Khoutor. Malgré des conditions météorologiques délicates, le Français a réalisé une excellente performance lors de son premier run en finale (88,60 points). Cette épreuve est l'une des douze nouvelles inscrites aux Jeux olympiques.

• Ski alpin/Slalom géant. Il visait le podium, il a fini à la 3e place. Alexis Pinturault, considéré comme le meilleur skieur français actuel, a décroché le bronze en slalom géant hommes, mercredi 19 février. Il se place juste derrière le Français Steve Missillier, médaille d'argent surprise de cette discipline.

Steve Missillier (à g.) et Alexis Pinturault célèbrent leur 2e et 3e place au slalom géant de Sotchi (Russie), le 19 février 2014.
Steve Missillier (à g.) et Alexis Pinturault célèbrent leur 2e et 3e place au slalom géant de Sotchi (Russie), le 19 février 2014. (OLIVIER MORIN / AFP)

• Ski acrobatique/Skicross. Jeudi 20 février, Jonathan Midol décroche le bronze lors d'un triplé français inédit. (voir plus haut)

Un record à relativiser

Si en nombre de médailles, les Bleus ont fait mieux qu'à Vancouver en 2010 et à Salt Lake City en 2002 (11 médailles), ce record est un trompe l'œil. Il faut prendre en compte l'augmentation du nombre d'épreuves et donc de médailles distribuées. En 1968 à Grenoble, il n'y avait que 35 épreuves au programme, contre 98 à Sotchi. Résultat, lorsque l'on fait le rapport entre les médailles gagnées et le nombre d'épreuves, le plus grand succès des Bleus reste justement Grenoble où les Français avaient obtenu 9 médailles en 35 épreuves.