Dopage à Sotchi : la Russie nie en bloc

En direct de Moscou, Dominique Derda rapporte les réactions du Kremlin après les accusations de dopage organisé à Sotchi.

France 2

Face aux révélations de l'ancien directeur du laboratoire anti-dopage russe, d'une triche organisée en 2014 par la Russie lors des Jeux Olympiques de Sotchi, le Kremlin a nié farouchement. "Le porte-parole de Vladimir Poutine disait tout à l'heure qu'on ne peut pas faire confiance à un transfuge, en parlant de Grigori Rodchenkov", rapporte le correspondant de France 2 Dominique Derda.

Retrouver la grandeur d'autrefois

Certains journalistes sportifs russes, interrogés par France 2 en privé, laissent entendre qu'ils se posaient des questions à l'époque des Jeux, à propos des performances de certains athlètes, et notamment des skieurs de fond. "Pour Vladimir Poutine, les Jeux de Sotchi devaient marquer le retour de la Russie sur la scène internationale, et rien n'était trop beau ni trop cher pour cela. Ces Jeux ont battu des records toutes catégories : ils ont coûté la bagatelle de 37 milliards d'euros. Alors évidemment, comme à l'époque soviétique, il fallait rafler le plus grand nombre de médailles, quitte à mettre à contribution les médecins du sport", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un feu d\'artifice est tiré lors de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques d\'hiver de Sotchi, en Russie, le 23 février 2014.
Un feu d'artifice est tiré lors de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi, en Russie, le 23 février 2014. (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)