Partenariat Airbnb : "Choqué", un représentant des hôteliers attend des "clarifications" de la part du CIO

Laurent Duc, président de la branche hôtellerie française de l'Umih explique que "tant que les choses ne seront pas clarifiées", les hôteliers vont retenir leurs engagements.

Annonce du partenariat entre le CIO et Airbnb, le 18 novembre 2019, à Londres.
Annonce du partenariat entre le CIO et Airbnb, le 18 novembre 2019, à Londres. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

Laurent Duc, président de la branche hôtellerie française de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) s'est dit "soufflé" par l'annonce du partenariat du Comité internationale olympique (CIO) avec le plateforme Airbnb. En réaction, les hôteliers ont décidé de suspendre leur participation à l’organisation des JO 2024. Des représailles en attendant plus d'éclaircissement sur la nature du partenariat.

"On attend de la part du CIO des objectifs qu'il fixe à avoir un tel partenariat sur la scène internationale alors qu'historiquement les obligations que nous fixent les le Comité olympique sont énormes", explique Laurent Duc sur franceinfo mercredi 20 novembre. Je suis très surpris d'un tel partenariat", a-t-il déclaré. "Tant que les choses ne seront pas clarifiées, on va retenir un peu nos engagements", a-t-il dit. Un partenariat qui correspond, selon lui, "à ce que met la France dans sa promotion internationale, je suis choqué", a-t-il lancé.

"D'un seul coup, tout ce qui est visiteur, ça va passer par Airbnb. Les hôteliers ne sont pas très contents, et tout particulièrement les établissements qui ne sont pas dans les chaînes hôtelières", a souligné Laurent Duc.