Paris 2024 : Airbnb, le sponsor qui dérange

Anne Hidalgo, maire de Paris, est en colère contre Airbnb, à cinq ans des Jeux olympiques de Paris. L'entreprise est partenaire de l'événement.

France 2

C'est la signature qui irrite la mairie de Paris. La plateforme de location Airbnb vient de signer un accord avec le Comité international olympique (CIO) et devient ainsi l'un de ses principaux sponsors pour tous les JO jusqu'en 2028. "Pour la première fois dans l'histoire, nous allons activer la plus grande communauté d'hôtes au monde avec des centaines de milliers d'hôtes", indique Joe Gebbia, cofondateur d'Airbnb. Une annonce qui a fait bondir Anne Hidalgo.

Vers un référendum ?

Dans une lettre adressée au CIO, elle dénonce les dangers d'Airbnb. Hausse de loyers, nuisances pour le voisinage ou encore manque à gagner pour l'hôtellerie. La maire de Paris promet une consultation populaire pour définir les bonnes conditions d'usages. La maire prend l'engagement d'organiser un référendum auprès des Parisiens et la question sera posée dans chaque quartier, car, évidemment, la réalité n'est pas la même dans chaque quartier de Paris. Avec ce partenariat, Airbnb rentre dans le cercle fermé des 13 grandes entreprises du programme du CIO.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président du Comité international olympique, Thomas Bach (à gauche) et le cofondateur d\'Airbnb, Joe Gebbia, à Londres, lors de la confirmation de leur partenariat, le 18 novembre 2019.
Le président du Comité international olympique, Thomas Bach (à gauche) et le cofondateur d'Airbnb, Joe Gebbia, à Londres, lors de la confirmation de leur partenariat, le 18 novembre 2019. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)