JO Paris 2024 : les hôteliers en colère après le partenariat avec Airbnb

Les hôteliers français menacent de retirer leur participation à l'organisation des Jeux olympiques de 2024 à Paris. À l'origine de leur colère, le partenariat du Comité international olympique avec leur concurrent, la plateforme Airbnb.

FRANCE 2

Le 18 novembre, à Londres (Royaume-Uni), le Comité international olympique signe un contrat en or avec Airbnb. La société américaine de location de logements devient sponsor officiel pour cinq Jeux olympiques à venir, dont Paris en 2024. Cette décision indigne les hôteliers, prêts à accueillir sportifs et spectateurs. "Plus de 600 hôtels ont été référencés sur Paris pour la manifestation. On a garanti des volumes de chambres, des conditions tarifaires", explique Jean-Virgile Crance, président du Groupement national des chaînes hôtelières.

"On ne peut pas faire le poids avec Airbnb"

Pour un hôtelier indépendant parisien, les JO sont une aubaine, mais Roberto Puzzo craint la concurrence du géant américain. "Airbnb comme Booking investissent des millions d'euros par an, on ne peut pas faire le poids avec eux", regrette le directeur marketing de Chouette Hôtel. "Ce partenariat est plus pensé dans un univers mondial, global, mais il n'impactera pas l'organisation des Jeux de Paris 2024", affirme Tony Estanguet, le président du Comité d'organisation des Jeux olympiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Annonce du partenariat entre le CIO et Airbnb, le 18 novembre 2019, à Londres.
Annonce du partenariat entre le CIO et Airbnb, le 18 novembre 2019, à Londres. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)