JO de Paris 2024 : à Aubervilliers, des familles se battent pour préserver leur jardin ouvrier

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
JO de Paris 2024 : à Aubervilliers, des familles se battent pour préserver leur jardin ouvrier
FRANCE 3
Article rédigé par
S. Ricottier, J.-M. Lequertier, P. Touileb, F. Fontaine - France 3
France Télévisions

À Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, les jardins ouvriers sont menacés par les travaux prévus pour aménager les équipements olympiques des jeux de Paris 2024. 

Un petit coin de verdure au détour des immeubles : à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), au Nord de la capitale, un havre de paix vert perdure depuis 85 ans. Viviane Giveau-Genest a installé son potager dans ces jardins ouvriers. Ces quelques mètres carrés de verdure sont pourtant menacés. Dès mars 2021, son lopin de terre sera rasé et remplacé par une piscine d'entraînement pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, et d’autres équipements aquatiques. En tout, une vingtaine de parcelles seront bétonnées pour les besoins des travaux de la piscine. Les jardins rayés de la carte seront déplacés plus loin, au cœur d’un espace boisé. 

Un centre de fitness

Dans deux ans, à la place de ces jardins s’érigera un centre de fitness, avec solarium et hammam. Un choix que les jardiniers amateurs ne comprennent pas. Pour eux, cette décision menace le patrimoine d’Aubervilliers. Supprimer des espaces verts dans un des départements, la Seine-Saint-Denis, qui en compte le moins est, pour eux, une aberration. Pour les élus, cependant, un équipement olympique renforcera l’attractivité de la ville.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers JO de Paris 2024

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.