JO 2024 à Paris : "On veut que ces Jeux soient exemplaires, c'est la base", annonce Tony Estanguet

Le patron du comité d'organisation des JO 2024 était invité de franceinfo en marge de la présentation de la loi olympique à l'Assemblée. Il souhaite que l'organisation de l'événement soit exemplaire, notamment au niveau financier.

Tony Estanguet, le co-président de Paris 2024, durant la conférence de presse de clôture de la visite de la commission d\'évaluation du CIO, le 16 mai 2017 à Paris.
Tony Estanguet, le co-président de Paris 2024, durant la conférence de presse de clôture de la visite de la commission d'évaluation du CIO, le 16 mai 2017 à Paris. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / EPA)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

"On souhaite vraiment être le plus exemplaire possible", a déclaré, mercredi 20 décembre sur franceinfo, Tony Estanguet, le patron du Comité d'organisation des Jeux olympiques 2024. La loi olympique est présenté l'Assemblée nationale pour adapter la loi française au contrat "ville hôte" signé le 13 septembre à Lima par la mairie de Paris, le Comité international olympique (CIO) et le Comité olympique français (CNOSF).

franceinfo : L'un des enjeux du comité d'organisation va être la transparence. Vous savez que vous allez être attendu au tournant au niveau financier...

Tony Estanguet : Oui, bien évidemment, c'est notre ambition. On l'a déjà démontré pendant la phase de candidature. On souhaite vraiment être le plus exemplaire possible. Le Comité d'organisation des Jeux est une entité privé, financée par de l'argent privé. On a souhaité nous imposer les plus hauts standards. Nous avons demandé aux acteurs publics de rentrer dans le registre de la loi. Dans la loi qui est présentée [mercredi], il y aura des articles qui disent que ce Comité d'organisation sera contrôlé par la Cour des comptes, on sera aussi soumis à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. On l'a demandé parce qu'on sent bien qu'il faut réinventer un nouveau modèle d'organisation.

Il y a des critiques, il y a une défiance. On veut que ces Jeux soient exemplaires, c'est la base. Ensuite, on va construire des Jeux exceptionnels, mais d'abord ils doivent être exemplaires.

Tony Estanguet

à franceinfo

Jusqu'à 2024 on va scruter l'organisation, mais surtout le budget. Celui que vous annoncez aujourd'hui, sera-t-il le même début 2024 ?

Je ne suis pas un homme à faire des promesses, je veux qu'on nous juge sur des actes. On a bien géré notre budget pendant la phase de candidature : il a terminé avec 10% de bénéfices. Tout le dossier a été monté pour tenir ce budget. Près de 95% des infrastructures sont déjà existantes avec ces Jeux de Paris. Donc oui, c'est possible. Je ne vais pas m'engager là, forcément, mais tout sera fait pour qu'on contrôle le budget

Y a-t-il eu une pression du monde politique un peu plus forte après l'attribution des Jeux 2024 ?

C'est vrai que, depuis la victoire à Lima, les acteurs publics ont mis un peu la pression parce qu'ils veulent aussi que les Jeux soient exemplaires. Ils sont exposés comme nous. Aucun acteur public n'a souhaité prendre la majorité au sein du comité d'organisation. Ils acceptent que les sportifs soient devant mais effectivement, ils souhaitent être proches. C'est dans cette collaboration qu'on va réussir. C'est cette unité qui nous fera réussir de grands Jeux.

Jeux Olympique 2024 à Paris : "On souhaite vraiment être le plus exemplaire possible", annonce Tony Estanguet
--'--
--'--