Jeux olympiques : Paris et Los Angeles "vont être en coopération pendant onze ans"

Jean-François Martins, adjoint à la maire de Paris en charge des sports et du tourisme, a détaillé, mardi, les contours de la coopération Paris-Los Angeles dans l'organisation des JO 2024 et 2028.

Jean-François Martins, adjoint à la maire de Paris en charge des sports et du tourisme, en mars 2014.
Jean-François Martins, adjoint à la maire de Paris en charge des sports et du tourisme, en mars 2014. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

La ville de Los Angeles a trouvé un accord avec le CIO pour organiser les Jeux olympiques en 2028. Ce qui laisse le champ libre à Paris pour accueillir les JO en 2024. "Pas d’excès d’enthousiasme", a tempéré Jean-François Martins, adjoint à la maire de Paris en charge des sports et du tourisme, mardi 1er août sur franceinfo. "Comme au 110 mètres haies, il ne faut pas trébucher sur la dernière haie", a-t-il estimé. Il a rappelé l’importance de la coopération entre les deux villes et précisé ses contours : "L’accord pourrait prendre la forme de classes jumelées et des programmes sportifs conjoint".

>> CARTE. Où se trouvent les sites olympiques prévus pour Paris 2024 ?

franceinfo : Comment avez-vous vécu l’annonce de Los Angeles ?

Jean-François Martins : Il n'y a pas d’excès d’enthousiasme. On avait tous envie d’arriver sur ce scénario où tout le monde est gagnant. Après, le CIO doit encore expertiser la capacité de Los Angeles à organiser les Jeux olympiques en 2028. Il reste encore un peu de formalités. C’est de plus en plus probable et tout semble réuni mais on va attendre que l’accord soit signé et le vote des membres du CIO le 13 septembre. Comme au 110 mètres haies, il ne faut pas trébucher sur la dernière haie.

Vous préparez un accord avec Los Angeles ?

Plutôt que de faire une compétition olympique, les villes vont être en coopération pendant onze ans. Les Jeux olympiques organisés dans ces deux villes vont être l’occasion de mieux réfléchir à la question du sport, de l’éducation et du changement climatique. L’accord pourrait prendre la forme de classes jumelées et des programmes sportifs conjoints. Les jeunes des quartiers populaires de Los Angeles pourraient être volontaires pour aller à Paris en 2024 et vice-versa en 2028. Cela va aussi permettre d’améliorer l’expertise et peut être aussi de délivrer des jeux moins chers.

Le budget d’une olympiade est souvent difficile à respecter, comment allez-vous faire pour ne pas dépasser le budget ?

On a déjà le stade de France, Bercy, le Parc des Princes et Roland-Garros. Il nous manque une piscine olympique qui sera utile après. Il faut aussi construire le village olympique que l’on peut ensuite transformer en logement, quelque chose dont nous manquons en Ile-de-France. On n’a que deux grosses installations à construire et un faible nombre d’opérations qui peuvent faire exploser le budget.

>> JO 2024 : quels coûts et quelles retombées économiques pour Paris 

Jeux olympiques : Paris et Los Angeles "vont être en coopération pendant onze ans" - Jean-François Martins, adjoint aux sports à la mairie de Paris
--'--
--'--