INFO FRANCEINFO. Tony Estanguet lance le label "Terre de jeux 2024" pour associer "tous les territoires" aux JO

Ils auront un accès privilégié à l'ensemble des informations autour de ces Jeux olympiques et paralympiques, a expliqué sur franceinfo le président du Comité d'organisation des JO sur franceinfo.

Tony Estanguet, au siège du comité national olympique et sportif pour le lancement du COJO, le comité d\'organisation des Jeux olympiques de Paris 2024, le 18 janvier 2018.
Tony Estanguet, au siège du comité national olympique et sportif pour le lancement du COJO, le comité d'organisation des Jeux olympiques de Paris 2024, le 18 janvier 2018. (RÉMI BRANCATO / FRANCE-BLEU 107.1)

Le comité d'organisation des JO de Paris 2024 va lancer jeudi 22 novembre un label à destination des collectivités territoriales, "Terre de Jeux 2024", qui sera officiellement présenté par Tony Estanguet, le président du Comité d'organisation  des JO, à l'assemblée des maires de France à 14 heures porte de Versailles à Paris.

"L'objectif c'est de faire profiter à toute la population de la magie des jeux", a indiqué Tony Estanguet sur franceinfo, qui annonce une "semaine olympique et paralympique dans tous les établissements scolaires du 4 au 9 février". "On va penser à des programmes pour créer du lien autour du sport avec toute la population" a-t-il ajouté. "Ceux qui seront labellisés 'Terre de jeux 2024' auront un accès privilégié à l'ensemble des informations autour de ces Jeux olympiques et paralympiques (…) on va vraiment co-construire ces jeux pour que ce soit une vraie réussite", car "l'objectif est d'associer tous les territoires".

franceinfo : Pourquoi avez-vous décidé de mettre en place ce label "Terre de jeux 2024" ?

Tony Estanguet : On imagine un label qui va pouvoir se décliner sous différentes formes. L'objectif c'est de faire profiter à toute la population de la magie des jeux. Pendant l'événement, il faudra avoir la possibilité de mettre en place des fan zones, et de participer à la fête. Mais c'est surtout à partir de maintenant. Comment on met en place des programmes autour de l'éducation par le sport, du sport-santé, du regard sur le handicap ? Comme tous ces programmes qu'on est en train de développer avec Paris 2024, nos partenaires, que seront les collectivités territoriales et le mouvement sportif qui pourront décliner l'ensemble de ce programmes avec ce label "Terre de jeux 2024".

Quel type de collectivités peut être concerné et quels projets attendez-vous ?

L'objectif est d'associer tous les territoires. Il y a de la place pour tout le monde et à partir d'aujourd'hui. On parle des grandes régions, des petits villages en passant par les départements, les métropoles. C'est important de dire que tout le monde peut s'investir et que ce n'est pas une question de moyens. Ce n'est pas parce qu'on a un grand stade qu'on peut devenir "Terre de jeux 2024", c'est parce qu'on va être créatif, qu'on va penser à des programmes pour créer du lien autour du sport avec toute la population. Cela peut être des personnes qui sont en situation de handicap, il y a des départements qui m'ont sollicité sur cette thématique. Cela peut être des personnes âgées qui veulent pratiquer un peu plus de sport. Cela peut être la jeunesse dans des quartiers de ville. Du 4 au 9 février 2019 on va organiser la semaine olympique et paralympique à l'école dans tous les établissements scolaires.

Quel sera le bénéfice en retour pour les collectivités labellisées ?

L'intérêt, c'est de pouvoir vraiment bénéficier de cette dynamique de Paris 2024. Ce label "Terre de jeux 2024" va offrir une visibilité aux collectivités territoriales. Aujourd'hui, je suis frappé de voir tous les gens qui veulent rejoindre l'aventure Paris 2024. C'est un projet qui fédère, qui fait rêver. Aujourd'hui, on a vraiment envie de montrer le meilleur visage. C'est une responsabilité collective. Il faut qu'on soit créatifs ensemble. Ceux qui seront labellisés "Terre de jeux 2024" auront un accès privilégié à l'ensemble des informations autour de ces Jeux olympiques et paralympiques. Cela concerne le programme de volontaires, la billetterie, le relais de la flamme qui passera sur tous les territoires en 2024. On va vraiment partager, co-construire ces jeux pour que ce soit une vraie réussite et que cela puisse impacter tous les Français.