Exposition universelle : l'abandon de la France passe mal

La France a retiré sa candidature pour héberger l'Exposition universelle de 2025 en raison du budget et de la "faiblesse du dossier", d'après le Premier ministre Édouard Phillippe. Pour certains, la pilule est dure à avaler. 

france 2

C'était il y a à peine trois mois : Emmanuel Macron en visite à Saclay (Essonne), le lieu où devait se tenir l'Exposition universelle. Il découvrait alors la maquette du futur campus. À l'époque, il soutenait le projet sans réserve. Pourtant, samedi 20 janvier, le Premier ministre a mis fin au projet dans une lettre, adressée au comité d'organisation, et révélée par le Journal du dimanche. "J'ai décidé de ne pas donner suite à la candidature de la France à l'Exposition universelle, qui sera retirée", a écrit Édouard Philippe.

La France organisera les JO et la Coupe du monde de rugby

Les raisons avancées : d'abord, un risque pour les finances publiques, ensuite, un manque de partenaires privés et enfin, la crainte d'une faible participation. Des arguments rejetés ce dimanche matin par Luc Carvounas (PS), vice-président du comité d'organisation de l'exposition, ainsi que par Valérie Pécresse, présidente LR du conseil régional d'Ile-de-France. Dans les prochaines années, la France accueillera les JO et la Coupe du monde de rugby. Pour décrocher ces victoires, Emmanuel Macron avait alors mouillé la chemise, mais pour l'Exposition universelle, le combat n'aura pas lieu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe lors d\'un congrès du MoDem, à Paris, le 16 décembre 2017.
Le Premier ministre Edouard Philippe lors d'un congrès du MoDem, à Paris, le 16 décembre 2017. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)