CNOSF : le recours d'Isabelle Lamour contre la réélection de Denis Masseglia à la présidence examiné le 2 novembre

Battue à l'élection à la présidence du CNOSF, en mai, Isabelle Lamour conteste les conditions dans lesquelles s'était tenu le scrutin.

Les trois candidats à l\'élection du président du CNOSF, en mai 2017 : Denis Masseglia (réelu), Isabelle Lamour et David Douillet.
Les trois candidats à l'élection du président du CNOSF, en mai 2017 : Denis Masseglia (réelu), Isabelle Lamour et David Douillet. (PATRICK KOVARIK / AFP)
avatar
Fabrice RigobertRadio France

Mis à jour le
publié le

Le recours d'Isabelle Lamour devant le tribunal de grande instance de Paris pour faire annuler la réélection de Denis Masseglia à la tête du comité national olympique et sportif français (CNOSF) sera examiné le 2 novembre prochain, à 10 heures, a appris franceinfo.

La présidente de la Fédération française d'escrime, Isabelle Lamour, candidate malheureuse à ce poste, estime qu'il y a eu pendant la campagne une inégalité de traitement visant à favoriser le président sortant.

Le 11 mai 2017, le président sortant Denis Masseglia l'avait emporté par 556 voix, contre 385 à Isabelle Lamour et 54 pour David Douillet.

"Pression sur les électeurs"

Dans leur demande d'assignation, les avocats d'Isabelle Lamour estiment que "le président sortant, M. Masseglia, a profité de sa fonction pour obtenir des avantages directs sur ses concurrents". Ils relèvent que "M. Masseglia, en déclarant sa candidature sur du papier à en-tête du CNOSF, a donné à sa candidature l'apperence d'une candidature officielle". Ils estiment par ailleurs qu'une décision "prise sans délibération du conseil d'administration" de faire bénéficier les fédérations non olympiques de véhicules "et d'en faire supporter le financement intégralement par le CNOSF" avait "pour objet d'exercer une pression sur les électeurs des fédérations non olympiques afin de s'assurer leur vote". Un geste "généreux" et "bien entendu sans rapport avec le scrutin".

Extrait de la demande d\'assignation déposée par Isabelle Lamour.
Extrait de la demande d'assignation déposée par Isabelle Lamour. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Extrait de la demande d\'assignation déposée par Isabelle Lamour.
Extrait de la demande d'assignation déposée par Isabelle Lamour. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Extrait de la demande d\'assignation déposée par Isabelle Lamour.
Extrait de la demande d'assignation déposée par Isabelle Lamour. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Les avocats d'Isabelle Lamour s'interrogent enfin, entre autres "irrégularités", celles qui d'après eux ont accompagné le recours au vote électronique. "Les exigences de fiabilité et de sincérité des opérations électorales n'ont pas été respectées."