Budget : des clubs en colère boycottent la fête du sport

En France, les sportifs sont en colère après l'annonce des coupes budgétaires par leur ministère. Des clubs boycottent la fête du sport, qui commence vendredi 21 septembre.

Voir la vidéo

Partout en France a débuté vendredi 21 septembre au matin, la fête du sport. Mais le sport lui, n'est pas à la fête. Menaces de suppressions de postes, de coupes budgétaires...L'inquiétude est grande chez les sportifs tricolores. Kévin Mayer, récent recordman du monde du décathlon, partage leurs interrogations. "J'ai peur pour l'avenir du sport français. J'ai toujours eu l'impression qu'on voulait de grands sportifs, mais qu'on ne s'en donnait pas les moyens", a-t-il confié au micro de France Inter.

1 600 postes d'éducateurs sportifs supprimés ?

Paris 2024 est pourtant le grand objectif du sport français avec 80 médailles visées. Mais avec un budget qui serait amputé de 30 millions d'euros au ministère des Sports et la menace d'une suppression de 1 600 postes d'éducateurs sportifs, l'objectif est tout simplement inatteignable selon les acteurs du sport tricolore. Une pétition en ligne a été lancée vendredi 21 septembre, par le mouvement sportif français. Ce dernier réclame "des moyens à hauteur de ses apports humains, économiques et sociétaux".

Le JT
Les autres sujets du JT
Kevin Mayer participe au Décastar de Talence (Gironde), le 16 septembre 2018.
Kevin Mayer participe au Décastar de Talence (Gironde), le 16 septembre 2018. (NICOLAS TUCAT / AFP)