JO 2016 : les larmes de Lavillenie face aux sifflets brésiliens

Au moment de la remise des médailles à Rio (Brésil), le perchiste français a de nouveau essuyé des huées, après avoir critiqué le manque de fair-play du public brésilien.

Cette vidéo n'est plus disponible

L'hymne brésilien retentit et Renaud Lavillenie craque aux Jeux Olympiques. Plus les secondes passent et plus les larmes coulent sur son visage, contraste saisissant avec la sérénité du Brésilien. Sa détresse n'a rien à avoir avec la couleur de sa médaille, le perchiste est blessé par l'accueil reçu plus tôt. Au moment où il monte sur le podium, Renaud Lavillenie est conspué par le public brésilien. L'Américain est choqué, le Brésilien ne comprend pas non plus et demande au public d'applaudir. Le Français encaisse difficilement, tête baissée, mâchoire serrée avant de craquer pendant l'hymne.

Soutien du médaillé d'or

Déjà sifflé en pleine compétition hier, mardi 16 août, le Français avait critiqué le manque de fair-play du public, qui n'a visiblement pas digéré. Quelques minutes après, le médaillé d'or Thiego Braz et le champion ukrainien sont venus le consoler. Le président du comité international olympique lui a également apporté son soutien, il a déploré le comportement inacceptable du public brésilien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vice-champion olympique, le perchiste français Renaud Lavillenie est ému aux larmes après avoir été hué durant la cérémonie de remise des médailles, mardi 16 août, lors des Jeux olympiques de Rio (Brésil).
Vice-champion olympique, le perchiste français Renaud Lavillenie est ému aux larmes après avoir été hué durant la cérémonie de remise des médailles, mardi 16 août, lors des Jeux olympiques de Rio (Brésil). (FABRICE COFFRINI / AFP)