Michaël Jeremiasz : "L'enjeu reste la pratique du sport pour tous"

Michaël Jeremiasz, champion olympique de tennis en fauteuil roulant, est l'invité du Soir 3. L'occasion de revenir sur la moisson de médailles des Bleus aux Jeux paralympiques.

Voir la vidéo

Quadruple médaillé aux Jeux paralympiques, Michaël Jeremiasz est l'auteur d'une brillante carrière entamée en 2001 et ponctuée en 2016. De quoi apporter un regard avisé sur le brillant parcours de la délégation tricolore, composée de quinze athlètes et qui brille de mille feux aux Jeux de Pyeongchang. Avec notamment, seize médailles au compteur. De quoi placer le handisport français parmi l'élite des nations. "C'est une vraie performance", a déclaré le porte-drapeau français lors des Jeux de Rio en 2016. "C'est une super délégation, menée par Marie Bochet qui est une athlète fantastique [...] Il y a une vraie complicité et ce qui est génial, c'est d'assister à leurs parcours sur près de cent heures de direct sur le service public."

Compliqué de mener une double carrière

La performance de ces athlètes est un point qui retient particulièrement l'attention de Michaël Jeremiasz. Malgré le manque de moyens du handisport français. "Les exigences restent les mêmes que pour des athlètes valides. Aujourd'hui, il y a une grosse concurrence au niveau international avec une obligation de performer à la demande des fédérations, du ministère des Sports", poursuit le tennisman. "Mais la réalité est que le matériel coûte cher, des entraînements qui prennent du temps et c'est compliqué d'avoir cette double carrière.

D'après l'athlète, avec un peu de bon sens des infrastructures et de la formation, le nombre d'athlètes handisport pourrait passer de 20 000 actuellement, à 50-100 000 athlètes. "L'élite c'est important, notamment à travers les Jeux. Mais la finalité reste la pratique du sport pour tous et il y a un vrai travail à faire aujourd'hui", poursuit-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Michaêl Jérémiasz, tennisman et porte-drapeau aux Jeux paralympiques de Rio 2016.
Michaêl Jérémiasz, tennisman et porte-drapeau aux Jeux paralympiques de Rio 2016. (JACQUES DEMARTHON / AFP)