Jeux paralympiques : des Tricolores inarrêtables

Alors que les Jeux paralympiques touchent à leur fin ce week-end, la délégation française poursuit sa moisson de médailles. Les Tricolores ont d'ores et déjà rempli leur objectif en faisant mieux que les Jeux de Sotchi.

Voir la vidéo

C'est une image qui restera. Celle de l'accolade de deux athlètes, de deux amis. Benjamin Daviet s'est accaparé l'argent devant le Norvégien Nils-Érik Ulset. Une rude bataille commencée au tir, où le Français excelle et terminée à un rythme de sprint quinze kilomètres plus tard. Il récolte ainsi sa quatrième médaille aux Jeux de Pyeongchang. Une moisson très riche pour le biathlète.

Au 16 mars, 16 médailles

Après le bronze en snowboard cross lundi, Cécile Hernandez cumule également les honneurs. L'athlète a empoché, vendredi, l'argent en slalom de snowboard. Jamais rassasiée, jamais contente, Cécile Hernandez rêvait d'or mais qu'importe. L'essentiel est ailleurs. Cette Catalane de 43 ans, journaliste de fonction, n'en revient toujours pas. "Je suis contente d'avoir pu apporter ça à l'équipe de France", a-t-elle déclaré après sa course. Avant de préciser, sur le ton de l'humour : "Mais je veux une médaille d'or !"

Anthony Chalençon et son guide, Simon Valverde, complètent la récolte du jour. Le duo s'est emparé de la médaille de bronze sur l'épreuve du biathlon 15 km malvoyant. De quoi tirer un constat flatteur pour la délégation tricolore. Au 16 mars, les Bleus ont seize médailles. Soit trois médailles par jour depuis le début de la compétition.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un athlète passe devant le logo des Jeux paralympiques 2018, lors d\'une compétition de biathlon à Pyeongchang (Corée du Sud), le 6 mars 2018.
Un athlète passe devant le logo des Jeux paralympiques 2018, lors d'une compétition de biathlon à Pyeongchang (Corée du Sud), le 6 mars 2018. (KARL-JOSEF HILDENBRAND / DPA)