Jeux olympiques : quand l'épreuve de bobsleigh se faisait de nuit

Il y a 50 ans, Grenoble accueillait les Jeux olympiques d'hiver. France 3 a choisi de revenir sur les épreuves de bobsleigh, qui avaient dû être organisées en pleine nuit. 

Cette vidéo n'est plus disponible

C'était il y a un demi-siècle, 50 ans déjà. La France accueille les jeux, l'Alpe d'Huez organise l'épreuve de bobsleigh, un vrai challenge technologique. Les meilleurs ingénieurs du monde conçoivent alors la piste, la première piste complète en béton armé, ce qui se fait de mieux à l'époque. 

"Il n'y avait pas d'heure"

Aujourd'hui, la piste n'existe plus. Trop chère à entretenir, trop rustique. C'était une vraie aventure sportive et humaine. En 1968, Gilbert Orcel était moniteur de ski. I nous montre le départ de l'épreuve de bobsleigh, qui est désormais un restaurant. Gérard Cristaud avait 20 ans en 1968 : il était le pilote de l'équipage français. Il a participé à la fête olympique. Mais voilà : orientée au sud, la glace de la piste ne résiste pas face au soleil. Il faut donc y remédier, et c'est l'armée qui va s'y coller, à coup de pelle.  Les athlètes, eux, vont courir, mais très tôt le matin.  "1h, 2h, 3h du matin. Il n'y avait pas d'heure", témoigne Gérard Cristaud, "la priorité était la température". 

Le JT
Les autres sujets du JT
La piste de bobsleigh des JO d\'hiver en Corée du Sud à Pyeongchang, le 17 janvier 2018.
La piste de bobsleigh des JO d'hiver en Corée du Sud à Pyeongchang, le 17 janvier 2018. (LUI SIU WAI / XINHUA)