Cet article date de plus de cinq ans.

JO 2016 : les eaux de Rio pourraient rendre les athlètes malades

C’était la grande promesse des JO, Rio allait dépolluer son immense baie de Guanabara pour y organiser des compétitions nautiques. Mais à une semaine des Jeux, la qualité de l’eau est toujours équivalente à celle des égouts.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (A Rio, les organisateurs des JO tentent de nettoyer la baie de Guanabara, toujours polluée à quelques jours des Jeux © AFP / YASUYOSHI CHIBA)

Le comité olympique le reconnaît facilement, mais en off. Il faudrait un miracle pour qu’aucun athlète ne tombe malade au contact des eaux de la baie de Guanabara, qui doit accueillir les compétitions nautiques.

Pour les Jeux Olympiques, les organisateurs s’étaient engagés à nettoyer cette baie polluée à 80%. Une promesse qui avait ravi les habitants de Rio et le Comité olympique, mais qui sera vite abandonnée par les autorités.

Aujourd’hui, la qualité de l’eau est toujours équivalente à celle des égouts et les athlètes pourraient bien tomber malades à son contact.

Les eaux de la baie de Guanabara pourraient rendre les athlètes malades - A Rio, Anne Vigna
écouter

Des risques d’hépatite A, de dysenterie ou de maladies de peau

Il suffirait d’avaler l’équivalent de trois petites cuillères de cette eau pour tomber malade. Pour Renato Castiglia, spécialiste en santé publique, tout dépendra du temps qu’il fera.

"La pire condition qu’on puisse avoir est quand il pleut. Là oui, en effet, on a tout le drainage des eaux sales de la ville dans la baie et cela augmente énormément la pollution. Dans le pire des cas, une personne peut attraper une hépatite A au contact de ces eaux, une dysenterie ou des maladies de peau."

Plusieurs athlètes ont été malades pendant les épreuves test en août dernier, alors que le temps était sec. Les déchets qui émergent de la baie pourraient aussi invalider une régate. Pour éviter cela, des barrières flottantes ont été installées et retiennent un nombre impressionnant d’objets : pneus, télévisions et même des canapés sont régulièrement pris dans les filets.

A LIRE AUSSI ►►► A 100 jours des JO, l'eau de la baie de Rio toujours noire et sale

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.