JO de Pékin : des agriculteurs expropriés avant le lancement de la compétition

Publié Mis à jour
JO de Pékin : des agriculteurs expropriés avant le lancement de la compétition
FRANCEINFO
Article rédigé par
B. Mousset, A.Fleurent - franceinfo
France Télévisions

Avant les JO de Pékin, la Chine tente de lisser son image de pays pollueur en installant des panneaux photovoltaïques. Même si ça doit passer par l’expropriation de familles d’agriculteurs.

À Yanquing, dans la province du Hubei, des parcs de panneaux solaires s’étendent à perte de vue. Ils doivent servir à alimenter en énergie propre les Jeux Olympiques d'hiver qui auront lieu non loin de là dans un mois. Pour les installer, de nombreuses familles d’agriculteurs qui possédaient ces terres ont été expropriés. "Les autorités prétendent qu’il est interdit de construire sur ces terres", explique Pi, un agriculteur. "Et ça alors, vous trouvez que ça ressemble à une interdiction ?", questionne-t-il, en désignant du doigt les panneaux photovoltaïques disposés dans les champs. 

Toujours pas d'indemnisation

Si la Chine a longtemps été le pays du charbon, elle tente désormais de s’orienter vers des alternatives comme les éoliennes ou les panneaux photovoltaïques. Et les petits paysans sont les premiers à en faire les frais. Démunis face à la situation, ils renoncent souvent à faire un rapport par crainte de représailles. Toujours pas indemnisés, les anciens propriétaires de ces terrains n’ont pas non plus reçu l’électricité gratuite qui leur avait été promise. Paradoxalement à ces mesures plus respectueuses de l’environnement, des millions de litres d’eau sont actuellement utilisés en continu pour faire fonctionner les canons à neige.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.