Jeannie Longo relaxée par la Fédération française de cyclisme

La championne française n'encourt plus aucune poursuite disciplinaire. La FFC estime qu'elle n'a pas enfreint les règles antidopage.

Jeannie Longo pose sur un podium après avoir gagné une course à Boulogne-sur-Mer (Nord), le 23 juin 2011.
Jeannie Longo pose sur un podium après avoir gagné une course à Boulogne-sur-Mer (Nord), le 23 juin 2011. (DENIS CHARLET /AFP)

La star française du cyclisme Jeannie Longo a été relaxée "de toute poursuite disciplinaire" par la Fédération française de cyclisme (FFC), qui a annoncé mardi 22 novembre que l'athlète n'a pas enfreint les règles antidopage.

La commission de la discipline de la FFC a jugé que la championne de 53 ans ne figurait plus, comme le soutenait l'intéressée, sur la liste des sportifs de haut niveau soumis à ces obligations de tests au moment des trois manquements qui lui étaient reprochés en septembre 2011 par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD).

Patrice Ciprelli, mari et entraîneur de la cycliste, était soupçonné d'achats d'EPO sur internet. Suspendu le 13 septembre par la FFC après l'ouverture d'une procédure disciplinaire, il a vu la sanction levée fin octobre par le tribunal administratif de Grenoble. Le juge a estimé en effet qu'il existait un "doute sérieux" quant à la légalité de la décision de la FFC, prise à la suite de la parution d'un article dans le quotidien L'Equipe.