Cet article date de plus de sept ans.

Jason Collins, premier joueur de NBA à faire son coming-out

Le joueur des Washington Wizards est le premier sportif américain à afficher son homosexualité dans un sport majeur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jason Collins, le premier joueur d'un sport américain majeur à revendiquer son homosexualité, sous le maillot des Atlanta Hawks, en 2011.  (KEVIN C. COX / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

"Je suis un pivot de NBA. J'ai 34 ans. Je suis noir. Et je suis homosexuel." Voilà comment commence l'article-confession de Jason Collins dans le magazine américain Sports Illustrated (en anglais), lundi 29 avril. Il devient le premier sportif en activité dans un sport d'équipe majeur aux Etats-Unis à révéler son homosexualité. 

Dans son long témoignage, il explique que "2013 est mieux choisi que 2003 pour faire son coming-out. Le climat a changé. L'opinion publique a changé.(...) Je ne voulais plus avoir à vivre sous la menace d'être outé. Ça devrait être moi qui l'annonce, pas TMZ [un site people très connu aux Etats Unis]."

Avant d'ajouter qu'il lui a fallu trente-trois ans de maturation pour trouver le courage de parler. "Je suis un vétéran, j'ai gagné le droit d'être entendu. Je vais montrer l'exemple, et montrer que les joueurs gays ne sont pas différents des joueurs hétéros. Je ne suis pas la personne qui parle le plus fort, mais je m'exprimerai quand quelque chose n'ira pas."

"Un moment historique de l'histoire du sport"

Jason Collins, 34 ans, est un vieux routier de la NBA. Pendant ses onze années au plus haut niveau, il a notamment évolué aux Washington Wizards et aux Celtics de Boston. Le grand patron de la NBA, David Stern, s'est dit "fier que ce soit Jason Collins qui prenne le leadership sur cette question."

La couverture de Sports Illustrated du 6 mai 2013. (SPORTS ILLUSTRATED)

Parmi les premiers à réagir, la famille Clinton. La fille, Chelsea, a publié un tweet de soutien à Collins pour dire à quel point "elle était fière de compter Jason Collins parmi ses amis", quand Bill, le père, a publié un communiqué  évoquant "un moment important de l'histoire du sport." Kobe Bryant, la vedette des Los Angeles Lakers, a tweeté son admiration pour Jason Collins. "Je suis fier de lui. Ne laissez pas l'ignorance des autres étouffer vos vies." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.