Cet article date de plus de deux ans.

Mondial 2019: Les Bleues dans le grand bain

L'équipe de France féminine de hockey sur glace dispute son premier Mondial en Finlande. Malgré des moyens limités et leur inexpérience à ce niveau de la compétition, les Tricolores ne comptent pas faire de la figuration. Et cela débute face au Japon dès ce jeudi soir.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (ERWIN SCHERIAU / APA)

Le programme de l'équipe de France de Hockey au Mondial :

Aujourd'hui à 17 h : Japon - France
Vendredi 5 avril à 15 h : République Tchèque - France
Dimanche 7 avril à 15 h : France - Suède
Lundi 8 avril à 17 h : Allemagne - France

L'équipe de France est au pied d'une montagne en Finlande. Les Bleues, qui n'ont jamais disputé le moindre match en Mondial Elite, vont pouvoir se mesurer à ce qui se fait de mieux dans leur discipline. L'occasion est belle d’emmagasiner de l'expérience, et pourquoi pas, de décrocher des victoires de prestige. Grégory Tarlé, l'entraîneur de cette équipe, y croit quand il déclare au journal La Croix : "Cette génération est exceptionnelle et peut rêver d’une qualification olympique en 2022".

L'objectif des hockeyeuses françaises est donc clair : se maintenir dans l'élite mondiale. L'affaire s'annonce corsée en Finlande lors d'une compétition élargie à 10 équipes (contre 8 auparavant) et où les deux derniers au classement de la poule de la France, qui compte cinq équipes, seront relégués en division inférieure l’an prochain. 

"Une grande famille"

Les Bleues devront donc faire des étincelles face au Japon pour bien lancer l'aventure. Si la plupart des joueuses ne sont pas professionnelles (elles sont généralement encore étudiantes), certaines évoluent dans des "vrais" pays de hockey : 13 des 23 internationales patinent ainsi pour des clubs suisses, suédois, américains ou canadiens. "Nous sommes une grande famille, et ce n’est pas un cliché. Nous avons l’impression de revenir à la maison quand nous sommes en équipe de France, maintenant que nous sommes toutes éparpillées", note Caroline Baldin, la gardienne de but.

Face à l'immensité du défi, les Bleues s'en remettront à leur capitaine Marion Allemoz pour les guider. A 29 ans, cette diplômée en criminologie a joué avec les garçons à Chambéry jusqu'à 18 ans et elle a également connu les honneurs du championnat nord américain puisqu'elle a porté pendant 5 ans les couleurs des Canadiennes de Montréal. 

Même si les charges, et notamment les fameuses mises en échec à l'épaule, sont interdites dans le hockey féminin, les Françaises entendent bien faire très mal lors de ce Mondial. Ce qui n'empêche pas une ambiance détendue à quelques heures de leur premier match... 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hockey sur glace

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.