Course Santa Fé-Coronda : "C'est grâce à ma préparation mentale que je suis allé au bout", analyse le nageur handisport Théo Curin

Le nageur est le premier athlète handisport à avoir terminé mardi, la course de Santa Fé-Coronda, en Argentine, l'une des plus difficiles du monde.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Théo Curin, nageur paralympique, à Paris, le 22 septembre 2022.  (FRANCK FIFE / AFP)

"C'est grâce à ma préparation mentale que je suis allé au bout", a confié dimanche 20 novembre à franceinfo le nageur Théo Curin, après avoir réussi mardi l'exploit de terminer en 8h30 la course en eau libre Santa Fé-Coronda, en Argentine. Le nageur paralympique est devenu ainsi le premier athlète handisport à venir à bout de cette course mythique de 57 kilomètres à la nage, l'une des plus difficiles du monde. Théo Curin reconnaît que cette course a été "bien plus compliquée" que ce à quoi il s'attendait. "J'y ai laissé beaucoup de plumes", concède le champion.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Théo Curin (@tcurin)

Quadri amputé, le nageur a ressenti "très tôt des douleurs". "Au bout d'une heure et demi, je me suis blessé à l'épaule gauche, j'ai donc nagé plus de sept heures avec une épaule cuite", décrit-il. Pour ce faire, "il a fallu prendre le dessus mentalement, ça a été intense". Théo Curin s'était préparé mentalement à cette course, il avait l'objectif de partir dans un état de quasi hypnose "pour essayer de ne plus penser à grand-chose, mais cette blessure [le] ramenait sans cesse à la réalité". "J'ai appris beaucoup de choses sur cette course et sur moi-même, c'était génial", résume l'athlète lorrain.

Véritable exploit   

Cinq jours après sa performance, Théo Curin se "remet tout doucement" de cette course. Il explique avoir été "malade les trois derniers jours parce que l'eau n'était pas hyper bonne, il y avait pas mal de choses" dans cette eau opaque et boueuse. Le vice-champion du monde en 100 mètres et 200 mètres nage libre en 2017 ne réalise "pas encore" l'exploit réalisé mardi. "Quand je vois le regard de mes proches et des gens sur cette performance, ça me permet de prendre tout doucement conscience de ce que j'ai fait", lance-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théo Curin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.