"On paye 2 800 euros par personne" : les supporters des Bleus suivent coûte que coûte leur équipe au Mondial de handball

Plus de 200 supporters suivent les Bleus en Allemagne pour le mondial de handball. Un déplacement qui engendre de nombreux frais. 

Les supporters des Bleus en Allemagne lors du mondial de handball. 
Les supporters des Bleus en Allemagne lors du mondial de handball.  (JEAN-PIERRE BLIMO / FRANCEINFO)

Au moment où l'équipe de France de handball s'apprête à disputer la demi-finale du mondial contre le Danemark en Allemagne vendredi 25 janvier, les "experts" ont la chance d'être soutenus par de nombreux supporters qui les suivent très régulièrement dans les compétitions internationales même si la facture peut parfois être très salée. 

"Il faut faire des sacrifices pour venir" 

Encourager les Bleus où qu’ils soient, c’est la passion de Daniel, venu de la Sarthe. Cet ancien handballeur a choisi de vivre le Mondial avec une agence de voyage spécialisée, peu importe le prix. "On fait le séjour complet. Sans les repas du midi et du soir, on paye 2 800 euros par personne. Il faut faire des sacrifices pour venir", explique-t-il.  

Il y a également les supporters qui se débrouillent seuls, comme Hélène. Elle est venue de Normandie avec son mari en camping-car, malgré les économies d’hôtel, elle n’a trouvé que des places à 280 euros pour la demi-finale. La mort dans l’âme, le couple de retraités n’ira pas à Hambourg applaudir l'équipe de France. "On n'y va pas à cause du coût. On savait que l'Allemagne serait chère et on l'a fait parce que tout d'un coup on s'est dit 'pourquoi on n’aurait pas celui-là?', mais l'année prochaine il y a trois pays", s'inquiète la retraitée alors que l'Euro aura lieu en 2020 en Suède, Autriche et en Norvège. D'autres comme Philippe souhaitent suivre leur équipe coûte que coûte. "Même des fois quand ils arrivent à perdre comme en Pologne ou en Croatie, ce n’est pas ce qui nous empêche de les encourager tout le temps."

"Des vacances" et "une bonne ambiance" 

Malgré les longs trajets et le prix, ça vaut le coup quand on est passionné estime Gérard, qui a fait le voyage depuis la Bourgogne. "Chaque fois que je peux venir voir l'équipe de France masculine, et même maintenant féminine, je me rends sur place, puis c'est une bonne balade en fait", explique-t-il. "L'ambiance des salles est complètement différente qu'à la télé", rajoute Gérard. 

Les matches, les visites, la rencontre organisée avec les Bleus qui est devenue une tradition pendant la compétition, tout cela c’est du bon temps rajoute Catherine. "On vit quelque chose d'extraordinaire parce le plaisir c'est de voir les matches et puis de partager avec les copains tout ce qu'on vit ensemble après. C'est des vacances ! Des vacances coûteuses c'est vrai, mais on a de la chance on peut le faire."  

Cyril Dumoulin, l\'un des deux gardiens de l\'équipe de France signe des autographes au moment d\'une réception organisée à Berlin entre les joueurs et les supporters. 
Cyril Dumoulin, l'un des deux gardiens de l'équipe de France signe des autographes au moment d'une réception organisée à Berlin entre les joueurs et les supporters.  (JEAN-PIERRE BLIMO / FRANCEINFO)

Les joueurs sont bien conscients des sacrifices que font les passionnés pour venir les voir. L'ailier Valentin Porte parle même de respect mutuel : "J'ai énormément de respect pour ces supporters qui me vont vivre et vibrer tout au long de l'année, que ça soit en équipe de France ou en club."  Chaque année, près de 200 fidèles suivent ainsi les handballeurs français dans les grandes compétitions, peu importe le prix.