"Affaire Penelope Fillon" : quelles conséquences sur la campagne présidentielle ?

Quel est l'impact de "l'affaire Penelope Fillon" sur la campagne en cours ? En cas de retrait de François Fillon, quels seraient les choix à droite ?

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est encore un scénario improbable, mais ce vendredi 27 janvier au matin, Alain Juppé était catégorique. En cas de retrait de François Fillon, il ne faudra pas compter sur lui. "Les électeurs se sont prononcés de la façon la plus claire et je n'ai pas du tout l'intention en ce qui me concerne de me lancer dans une opération de repêchage", a déclaré le maire de Bordeaux (Gironde).

Étonnement sur le calendrier des attaques

Un retrait pur et simple du candidat désigné, ce cas de figure n'est prévu nulle part. Que se passerait-il alors ? Soit une nouvelle primaire si les délais le permettent. Si ce n'est pas le cas, les instances dirigeantes du parti devraient trouver une solution à cette situation inédite. Mais à droite, pas question de céder à la panique, on préfère s'étonner du calendrier des attaques. "Tout ça n'est pas innocent, on est à quelques jours du grand meeting et du vrai lancement de campagne. On se retrouve avec une polémique et on peut se demander pourquoi ça sort là", s'interroge Nathalie Kosciusko-Morizet. La gauche, elle, ironise

Le JT
Les autres sujets du JT
Alain Juppé (à droite) et François Fillon, le 25 janvier 2017 à Bordeaux (Gironde).
Alain Juppé (à droite) et François Fillon, le 25 janvier 2017 à Bordeaux (Gironde). (GEORGES GOBET / AFP)