Cet article date de plus d'un an.

Ligue des champions : poule de la mort pour Montpellier, tirage abordable pour Paris

Jeudi, les poules de l'édition 2019-2020 de la Ligue des champions de handball ont été dévoilées. Chez les hommes, Montpellier est tombé dans la poule de la mort, tandis que Paris a hérité de Barcelone.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (NAJIM CHAOUI / MAXPPP)

A la conquête et à la reconquête du titre européen : c'est dans cette optique que Paris et Montpellier vont aborder la prochaine édition de la Ligue des champions. Ce seront les deux seules représentants français. Si le club de la Capitale n'a fait mieux qu'une place de finaliste en 2016-2017, les Héraultais, eux, ont soulevé le trophée pourla deuxième fois de leur histoire en 2018.

Les quatre derniers vainqueurs ensemble

Mais le MHB n'est pas parvenu à confirmer son statut. Eliminé dès les phases de poules la saison dernière, les Montpellierains ambitionnent de retrouver les phases finales, eux qui les ont connues à 12 reprises sur leurs 16 dernières participations européennes. Mais la saison prochaine, les joueurs de Patrice Canayer vont devoir s'employer pour atteindre les demi-finales. 

En effet, Montpellier est de nouveau tombé dans le groupe le plus difficile au premier tour  avec trois des quatre participants au dernier Final Four, le Vardar Skopje, champion en titre, Veszprem et Kielce. Trois adversaires que le MHB avait déjà croisé la saison dernière en phase de poules. Et, à nouveau, les vainqueurs des quatre dernières éditions se retrouvent dans la même poule, les Allemands de Kiel étant également présents.De son côté, Paris a hérité d'un tirage au sort plutôt favorable. Le PSG sera notamment opposé à Barcelone, Flensbourg et Szeged, tous trois prétendants à la qualification. Et ce, sa,s Thierry Omeyer, parti à la retraite en fin de saison.

Le premier de chaque poule gagnera un billet direct pour les quarts de finale. Les équipes classées de 2 à 6 disputeront les huitièmes de finale avec deux clubs issus des "poules basses" (C et D). Ce système disparaîtra la saison suivante au profit d'une formule à deux groupes de huit clubs.

Le détail des poules : 

Groupe A: Paris SG (FRA), Barcelone (ESP), Flensbourg (GER), Aalborg (DEN), Szeged (HUN), Zagreb (CRO), Elverum (NOR), Celje (SLO)
Groupe B: Vardar Skopje (MCD), Veszprem (HUN), Kielce (POL), Brest (BLR), Zaporojie (UKR), Montpellier (FRA), Porto (POR), Kiel (GER)
Groupe C: Sävehof (SWE), Presov (SVK), Riihimäki (FIN), Bitola (MCD), Irun (ESP), Sporting Lisbonne (POR)
Groupe D: Bucarest (ROU), Tchekhov (RUS), Schaffhouse (SUI), Kristiansand (SWE), Plock (POL), Gudme (DEN)

Metz en Norvège, Brest au Monténégro

Chez les dames, les Messines retrouveront dès la première phase les Norvégiennes de Kristiansand qui les avaient battues pour la troisième place au Final Four de Budapest en mai. Brest affrontera notamment les Monténégrines de Buducnost. Il faudra terminer dans les trois premiers pour disputer une seconde phase de poule dont les quatre premiers joueront les quarts de finale. Ce format sera lui aussi remplacé par un système identique à celui des hommes dans un an.

Le détail des poules : 
Groupe A: Metz (FRA), Kristiansand (NOR), Koprivnica (CRO), Ferencvaros (HUN)
Groupe B: Rostov (RUS), Esberg (DEN), Lublin (POL), Bucarest (ROU)
Groupe C: Valcea (ROU), Buducnost Podgorica (MNE), Bietigheim (GER), Brest (FRA)
Groupe D: Györ (HUN), Ljubljana (SLO), Sävehof (SWE), qualifié après tour préliminaire  

Avec AFP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.