Mondial de handball : L'équipe de France réussit son entrée en battant la Norvège (28-24)

L’équipe de France de handball a réussi son entrée au championnat du monde en Egypte. Les Bleus ont dominé la Norvège (28-24) pour leur premier match du tour préliminaire dans un match irrégulier. Un temps flamboyants par l’intermédiaire de Kentin Mahé ou du gardien Wesley Pardin, les Bleus se sont aussi trouvés en difficulté sur le plan offensif contre une équipe de Norvège loin de son statut de vice-champion du monde en titre.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / POOL)

Ils étaient dans le doute, les voilà rassurés. Après une débâcle à l'Euro 2020 qui les a vu sortir dès le tour préliminaire. Après deux matches de préparation poussifs contre la Serbie en début d’année. Mais les Bleus se sont bien repris en ouverture du Mondial en Égypte et pour la première du sélectionneur Guillaume Gille dans un grand championnat. Encore en délicatesse en attaque, les Français ont tout de même réussi à dominer une équipe norvégienne (28-24) peu tranchante, privée d’un de ses maîtres à jouer, Christian O'Sullivan.
 

Les joueurs tricolores ont débuté la rencontre sur les chapeaux de roue, portés par Kentin Mahé dans une Arena Hassan Mustafa de Gizeh aux tribunes bien vides. Le demi-centre, qui avait la lourde tâche de remplacer Nikola Karabatic, blessé au genou en octobre et absent en Egypte, a inscrit les quatre premiers buts de son équipe en moins de cinq minutes. Pourtant les Bleus, en manque d'inspiration et de rigueur en attaque, n'ont pas réussi à prendre le large à la pause (13-13) contre une équipe scandinave quelque peu nonchalante mais menée par un flamboyant Sanders Sagosen (11 buts).

Wesley Pardin pharaonique

Copié-collé au retour des vestiaires où les Bleus ont repris à nouveau un peu d’air grâce aux parades de leur portier Wesley Pardin (17 arrêts), incontestablement élu homme du match. Malgré une nouvelle panne des arrières Timothey N’guessan et Dika Mem sur le plan offensif et une inefficacité pendant les phases en supériorité numérique, les hommes de Guillaume Gille ont finalement réussi à prendre le large dans les dix dernières minutes. À la faveur d’une défense de fer, de nouvelles parades du portier martiniquais et des fulgurances de Kentin Mahé (9 buts), l’équipe de France a finalement fait craquer l’équipe scandinave qui n’a eu comme seul projet de compter sur le meilleur buteur du match Sagosen.

Les médaillés de bronze en 2019 peuvent maintenant aborder beaucoup plus sereinement la compétition. Après avoir battu l’adversaire le plus coriace de leur groupe, les Français semblent avoir faire le plus dur dans l'objectif d’une qualification pour le tour principal. Ils devront tout de même se méfier de l’Autriche samedi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat du monde de handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.