Cet article date de plus de deux ans.

Mondial 2019 : Les favoris s'imposent

Les principaux rivaux de la France, double championne du monde en titre, pour le podium du Mondial de handball, l'Espagne, la Suède, la Norvège et la Croatie, se sont imposés lors de leur entrée en lice vendredi en Allemagne et au Danemark.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (FRANK HOERMANN/SVEN SIMON / SVEN SIMON)

Il y a tout de même eu deux surprises: le match nul de la Hongrie face à l'Argentine 25 à 25 et la défaite du Qatar contre l'Angola, 24 à 23, dans le groupe D à Copenhague. L'Émirat, avec une équipe de mercenaires naturalisés, avait créé la sensation en prenant la médaille d'argent, à domicile, au Mondial 2015.

Les Parisiens brillent

Dans le groupe B à Munich, la Croatie a dominé l'Islande 31 à 27 grâce à 8 buts de l'arrière du Paris SG Luka Stepancic et à 6 autres de Luka Cindric. Dans ce groupe, qui croisera avec les Bleus au deuxième tour, l'Espagne a maîtrisé le faible Bahreïn 33 à 23 avec 7 buts de Ferran Solé Sala.

A Herning (Danemark), dans le groupe C, la Norvège a écrasé la Tunisie 34 à 24. Un autre Parisien, Sander Sagosen, a brillé en marquant six fois, soit trois de moins que Magnus Jondal, meilleur buteur du match. La Suède a eu plus de mal à battre l'Égypte, 27 à 24 dans le groupe D à Copenhague.

Jeudi, les coorganisateurs, l'Allemagne (groupe A) et le Danemark (groupe C), étaient entrés victorieusement dans la compétition en écrasant respectivement la Corée unifiée (30-19) et le Chili (39-16). Là aussi, un autre joueur du PSG s'était fait remarqué : Uwe Gensheimer. Le capitaine de la sélection allemande a inscrit 7 buts. 

Retrouvez ici le classement des différents groupes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat du monde de handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.