Euro de handball - Manon Houette: "Les émotions vécues par cette équipe me manquent !"

Revenue sur les terrains il y a quelques semaines après une longue absence due à une opération du genou, l’ailière de Metz et des Bleues Manon Houette (vice-championne olympique 2016, championne du monde 2017 et d’Europe 2018) était encore trop juste pour espérer participer à l’Euro. Mais elle ne rate rien du parcours de ses coéquipières qu’elle juge impressionnant.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La joueuse de l'équipe de France Manon Houette (J?R?ME FOUQUET / MAXPPP)

"Je trouve l’équipe de France très en forme physiquement avec un nombre de rotations incroyable, des qualités à tous les postes. J’adore ce qu’on produit dans cet Euro. Et le match contre la Suède est à l’image de notre compétition. Des joueuses comme Kalidiatou Niakaté et Méline Nocandy n’ont pas été beaucoup utilisées durant les premiers matches. Mais là, elles ont fait d’excellentes entrées en jeu. Je pense aussi à Aïssatou Kouyaté qui dispute sa première compétition et fait preuve de beaucoup de culot. Tout le monde répond présent au moment voulu. Et c’est beau à voir. Même si l’équipe a été malmenée par la Suède en première mi-temps (14-14 à la pause), je la trouvais quand même au-dessus. Et quand une équipe est meilleure, elle ne fait pas la différence systématiquement en première période, surtout si l’adversaire se transcende. Mais ça finit toujours par se voir.

Là, il a fallu attendre le début de deuxième mi-temps. Kalidiatou Niakaté a mis deux buts d’affilée très importants et derrière, tout le monde a réussi à s’exprimer. Je nous trouve sûres de nous. On dégage beaucoup de confiance et on finit toujours par décourager les équipes adverses au fur et à mesure du match. Je me mets à la place des Suédoises qui se sont retrouvées face à Estelle Nze Minko pendant dix minutes, puis face à Orlane Kanor, puis face à Kalidiatou Niakaté, puis face à Méline Nocandy... À un moment, tu finis forcément par te décourager! (Rires)".

"Attention au match piège contre la Croatie"

"La France sera bien sûr favorite de sa demi-finale face à la Croatie mais attention à ne pas tomber dans le piège. Même la Norvège a eu du mal contre cette équipe en première mi-temps. C’est vraiment la surprise de cet Euro, très solidaire et propre en défense, avec un engagement total et une très bonne gardienne. Les Croates ont eu plein de problèmes de Covid-19, de galères à gérer mais ça a dû souder leur groupe encore plus. Au delà de ce match, on a tous très envie d’une finale entre la France et la Norvège, qui me semblent être les deux meilleures équipes depuis le début de la compétition, même si la France est sans doute passée par des phases plus compliquées que les Norvégiennes. L’équipe a parfois été menée mais elle a toujours su réagir à ces situations, alors que la Norvège a souvent survolé ses matches...

C’est un Euro que j’aurais bien aimé disputer. Quand je vois l’intensité, les joueuses toutes très affûtées, je n’étais pas prête évidemment, mais j’ai toujours joué pour les émotions et là j’en vois beaucoup qui se créent. Ça me manque et ça me donne vraiment envie de retrouver le groupe au plus vite."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat d'Europe de handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.