Guerre en Ukraine : le gymnaste russe Ivan Kuliak partage un podium avec un athlète ukrainien et affiche son soutien à l'invasion russe

Le Russe, médaillé de bronze samedi, a affiché sur le haut de son justaucorps la lettre "Z", semblable à celle inscrite sur de nombreux véhicules appartenant aux Russes en Ukraine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'Ukrainien Illia Kovtun a remporté la médaille d'or lors de l'épreuve de coupe du monde de gymnastique artistique à Doha (Qatar), devant le Kazakh Milad Karimi (à g.) et le Russe Ivan Kuliak (à d.), le 5 mars.   (Capture d'écran / Federazione Ginnastica d'Italia)

Il va falloir s'y habituer : les compétitions sportives internationales et les podiums risquent d'être régulièrement pris comme tribune médiatique pour afficher ses positions sur le conflit russo-ukrainien. Cela a été le cas, samedi 5 mars, lors d'une des manches de coupe du monde de gymnastique artistique à Doha (Qatar). Cette compétition était la dernière autorisée pour les athlètes russes et biélorusses. A partir du lundi 7 mars, et pour une durée indéterminée, ils ne pourront plus concourir à aucune compétition internationale de gymnastique en lien avec la Fédération internationale (FIG), comme l'a annoncé la FIG le 4 mars dernier.

Mais en attendant, ces athlètes ont pu participer et défendre leurs chances lors de cette manche de coupe du monde à Doha samedi. Lors de l'épreuve masculine des barres parallèles, l'athlète russe de 20 ans Ivan Kuliak a affiché son soutien aux forces militaires russes ayant envahi l'Ukraine. Sur son torse, Kuliak a collé la lettre "Z" au milieu de son justaucorps (sur les images de la Fédération italienne de gymnastique qui a publié un replay de la compétition, passage à 1h40). Un geste qui ne peut être que perçu comme une provocation, alors même qu'un athlète ukrainien, Illia Kovtun, âgé lui de 19 ans, concourait à ses côtés. 

Une signification mystère

Si la signification de cette lettre n'a pas encore été clairement identifiée, elle apparaît toutefois peinte en blanc sur les chars, blindés et véhicules de guerre russes, participant actuellement à l’invasion de l’Ukraine. Depuis le début de la guerre, le mystère autour de cette lettre reste entier. A-t-elle une portée précise ou bien sert-elle à différencier les chars russes de ceux de l'Ukraine ? Dans la presse russe, une autre justification est donnée. D'après un article publié sur le site du média économique russe RBK, cette fameuse lettre Z signifierait d'après le ministère de la Défense "За победу" (ou en phonétique "Za pobedu"), que l'on peut traduire par "aller chercher la victoire".

Podium sous tension

Ivan Kuliak a conservé cette inscription jusqu'au podium, où il a reçu sa médaille de bronze, et alors que le gymnaste ukrainien, Illia Kovtun, recevait lui sa médaille d'or. Sur le podium, l'ambiance a été tendue, les deux athlètes se fuyant du regard. Ils ne sont pas serré la main, à la différence du Kazakh Milad Karimi, médaillé d'argent, qui a salué et félicité ses deux adversaires sur la boîte.

Une fois l'hymne ukrainien terminé, Ivan Kuliak a tenté de s'échapper du podium avant la traditionnelle photo des médaillés. Mais quelques secondes plus tard, le Russe est revenu contraint pour la photo, sans aucun sourire esquissé de chaque côté du podium. Reste à savoir maintenant si le jeune gymnaste sera sanctionné par la Fédération internationale de gymnastique pour avoir affiché des convictions politiques lors d’une compétition sur la scène mondiale. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gymnastique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.