Chine : Li Xiaoshuang, la fabrique des futurs champions de gymnastique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Chine : Li Xiaoshuang, la fabrique des futurs champions de gymnastique
France 2
Article rédigé par
A.Miguet, G.Caron, C.Wang - France 2
France Télévisions

À Li Xiaoshuang, les jeunes gymnastes chinois sont biberonnés à la compétition. Ils sont entrainés dès l'âge de 4 ans à devenir des futurs médaillés olympiques.  

Sous les drapeaux chinois et olympiques, des gymnastes en herbe s'entraînent tous les jours sans relâche aux anneaux, barres parallèles et poutres. Agés de 4 à 8 ans, ils ont intégré une des meilleures écoles du pays : Li Xiaoshuang, une usine à champions. Des médailles olympiques sont passées par cette école. Ici, les enfants sont encadrés par d'anciens athlètes professionnels, comme Xiao Hui, 44 ans. "On augmente les difficultés tous les jours", précise ce dernier.

La "gymnastique heureuse"

Les filles travaillent elles les vrilles, saltos et grands écarts trois heures par jour. Liu Fen, 54 ans, a fait ses classes ici, à une autre époque. "De mon temps, les conditions d'entraînement étaient acharnées, explique-t-elle. Aujourd'hui nos méthodes d'entraînement ont changé, on veut aussi que les enfants s'amusent et travaillent dans la joie." L'école prône la gymnastique heureuse, entre autorité et complicité. Si les entraînements jusqu'à l'épuisement et les punitions ne sont plus de rigueur, la pression reste forte. "Tu pleures, tu sors", répond ainsi un instructeur à un jeune espoir de 8 ans, épuisé. Il existe toujours plus de 2 000 fabriques à champions en Chine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gymnastique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.