Griezmann guide Barcelone, Diaby passeur attitré, expulsion précoce pour Ahamada... Les Français du week-end européen

Plusieurs Tricolores se sont illustrés en Europe, plus ou moins positivement. D'Antoine Griezmann à Moussa Diaby en passant par Naouirou Ahamada et Aymeric Laporte, tour d'horizon.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
 (JOSE JORDAN / AFP)

• Moussa Diaby encore passeur décisif

L'ancien Parisien se régale pour sa deuxième saison en Bundesliga avec le Bayer Leverkusen. Samedi 24 avril, dans une rencontre très importante dans l'optique d'une qualification en Ligue Europa voire en Ligue des champions, Moussa Diaby a bien aidé les siens face à l'Eintracht Francfort (3-1). En s'imposant à domicile (3-1), le Bayer Leverkusen (6e) revient à six points de son adversaire du week-end (4e).

Sur le banc au début du match, l'ailier n'a eu besoin que de trente minutes pour débloquer la rencontre. Entré après l'heure de jeu, Diaby a délivré un magnifique centre du pied gauche pour l'ouverture du score de Leon Bailey (70e). La deuxième passe décisive est assez simple, Kerem Demirbay trouvant le but adverse d'une frappe lointaine (90e+1). Mais au niveau comptable, cela fait deux nouvelles passes décisives pour l'international espoirs français qui en totalise déjà douze cette saison. Il est le quatrième meilleur passeur du championnat allemand derrière Thomas Müller (18) et les deux compères de l'Eintracht Franfort : Filip Kostic (15) et Daichi Kamada (14).

• Antoine Griezmann guide le Barça

En sept minutes, Antoine Griezmann a renversé la rencontre et permis à Barcelone de recoller au Real Madrid, dimanche 25 avril. Alors que Villarreal avait ouvert le score par Samuel Chukwueze (26e), le Français a égalisé dans la foulée d'un splendide lob du pied gauche (28e) après une ouverture d'Oscar Mingueza. Quelques minutes plus tard, donc, Grizou a cette fois-ci profité d'une grosse erreur de Juan Foyth qui lui a offert un caviar en pensant jouer en retrait sur son gardien. Griezmann a pu le tromper facilement (35e) et le Barça a repris l'avantage.

Un peu plus tôt dans la rencontre, le champion du monde 2018 avait été à l'origine d'une action immanquable que Frenkie de Jong a finalement loupée (16e). Antoine Griezmann aurait aussi pu planter un triplé avant la mi-temps mais Sergio Asenjo s'est interposé (44e). Grâce aux dixième et onzième buts en Liga de l'ancien Colchonero, les Blaugranas reviennent à égalité de points du Real Madrid - tenu en échec samedi - avec une rencontre en moins et à deux unités de l'Atletico de Madrid, toujours en tête du championnat à cinq journées du terme.

• Ahamada, un carton rouge précoce

Naouirou Ahamada se souviendra longtemps de sa troisième titularisation en Bundesliga. Contre Leipzig et sa colonie de Français (Ibrahima Konaté, Christopher Nkunku, Dayot Upamecano), le jeune milieu défensif de Stuttgart a vu rouge après seulement quatorze minutes de jeu. Né en mars 2002 à Marseille, Ahamada n'a donc pas profité de la confiance accordée par son entraîneur Pellegrino Matarazzo en étant expulsé pour une grosse semelle sur Amadou Haidara.

Formé à la Juventus, Naouirou Ahamada a rejoint l'Allemagne en prêt au début de la saison. Il n'a pour l'instant joué que cinq rencontres sans jamais en passer l'intégralité sur la pelouse. Stuttgart s'est incliné 2-0 sur des buts d'Haidara (46e) et d'Emil Forsberg (67e) sur penalty. Dans cette fin de saison sans enjeu pour le VfB, 10e, Ahamada aura peut-être l'occasion de refouler une dernière fois les terrains de Bundesliga si sa suspension n'est pas trop sévère.

• La tête salvatrice d'Aymeric Laporte

Le défenseur français de Manchester City s'est mué en sauveur ce dimanche 25 avril. Auteur d'une tête décroisée sur un coup franc déposé par Kevin de Bruyne (82e), Aymeric Laporte a offert la victoire à son équipe en finale de la Coupe de la Ligue anglaise, face à Tottenham (1-0), à Wembley.

Les Citizens avaient longtemps buté sur un autre Tricolore, le gardien londonien Hugo Lloris. Avec vingt-et-un tirs concédés, contre deux seulement pour Tottenham, Lloris a longtemps retardé l'échéance avant d'être crucifié par son compatriote. Le deuxième but de la saison du Français, le premier avait été inscrit en quarts contre Arsenal, a permis à Manchester City de remporter une quatrième Coupe de la Ligue consécutive. Cela à trois jours de sa demi-finale aller de Ligue des Champions contre le PSG.

• Nkoudou rapproche le Besiktas du titre

En Turquie aussi, la lutte pour le titre bat son plein. A cinq journées de la fin, le Besiktas Istanbul possède trois points d'avance sur son plus proche poursuivant : le Fenerbahce. Le Besiktas doit sa victoire, samedi, contre Kayserispor (3-1) à Georges-Kévin Nkoudou. L'ex-Marseillais a inscrit un doublé (13e, 65e) pour permettre à son équipe de conserver la tête du championnat.

Nkoudou a bien été aidé par un autre ancien pensionnaire de Ligue 1, Rachid Ghezzal, auteur de l'ouverture du score sur penalty (4e). En face, c'est un ancien Rennais, Pedro Henrique, qui avait égalisé en début de partie (6e).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.