Cet article date de plus de huit ans.

Grève des ouvriers du Maracana

Les ouvriers du Maracana de Rio ont paralysé lundi pour 24 heures les travaux de rénovation du stade, à trois mois du délai fixé avec la Fifa pour sa remise en état pour la Coupe des confédérations en juin 2013, a déclaré à l'AFP un porte-parole du syndicat des travailleurs.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le stade de Maracana en phase de rénovation (ANTONIO SCORZA / AFP)

"C'est une grève d'avertissement de 24 heures, nous sommes dans une  situation d'urgence, nous voulons discuter de notre contrat collectif avec  rapidité" à propos des salaires, a déclaré Nilson Duarte, président du syndicat  de la construction à Rio (Sitraicp) qui a déclenché la grève. Les ouvriers reprendront le travail mardi matin et jeudi il y aura une  nouvelle réunion entre représentants syndicaux et responsables du consortium  brésilien Oderbrecht/Andrade Gutierrez en charge des travaux.

Les ouvriers du Maracana, qui accueillera également la finale du Mondial de  football 2014, réclament 15% d'augmentation des salaires tandis que le  consortium n'offre que 8%. "Nous pourrons refaire grève jeudi si le consortium ne respecte pas nos  exigences", a souligné M. Duarte. "Les travaux ont des délais, c'est pourquoi les travailleurs veulent une  solution rapide à leurs revendications", a-t-il souligné.

Les quelque 5.000 ouvriers du Maracana ont déjà fait grève à plusieurs  reprises pour négocier de meilleurs salaires et conditions de travail. La fin des travaux de modernisation du Maracana (inauguré en 1950) qui  durent depuis plus de deux ans a été fixée à fin mai et le match de ré-inauguration au 2 juin avec une rencontre amicale entre le Brésil et  l'Angleterre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.