Cet article date de plus d'un an.

Frappe du talon, buts gags... Match fou entre Vancouver et San José en MLS

San José et Vancouver ont offert un match fou aux spectateurs américains de la Major League Soccer. Menés 3-1 à la 60e, les Earthquakes ont renversé la situation pour s'imposer 4-3 à la 96e minute. Une rencontre marquée par des buts parfois très originaux...
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (DOUGLAS P. DEFELICE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Drôle de match cette nuit en Major League Soccer. Les San José Earthquakes se sont imposés sur le fil contre les Vancouver Whitecaps (4-3), avec une ultime réalisation à la 96e minute. Nous offrant au passage quelques très beaux buts et surtout d'autres, proches du gag.

Vancouver, la défense en option

Le match avait bien démarré pour Vancouver, avec une belle ouverture du score. Un dribble derrière la jambe astucieux d'Ali Adnan avant une frappe placée dans le petit filet opposée (1-0, 7e). Leur deuxième réalisation était moins spectaculaire. Sur un corner, San José a décidé de laisser son dernier défenseur à 10 mètres de la surface adverse. Résultat, un ballon perdu et un contre cadeau pour Vancouver. Une action conclue, cerise sur le gâteau, par un but contre-son-camp du défenseur Judson Tavares (2-0, 22e). 

Un but du talon pour hausser le niveau

Andy Rios a ensuite signé le plus beau but de la rencontre, d'une flegmatique reprise du talon sur corner, pour réduire l'écart (2-1, 45e+4). Après un cadeau de la défense de San José en première période, autour du portier californien d'être généreux. Sa relance vers le latéral a terminé dans des pieds canadiens, pour le but du break (3-1, 59e). Vancouver était alors proche de réussir un hold-up, avec trois buts en... deux tirs cadrés.

Mais le festival n'était pas terminé. A la 71e, un long ballon normalement anodin s'est transformé en but, avec l'aide d'une défense de Vancouver complètement passive et d'une succession de ratés (3-2, 72e). L'égalisation était plus classique, avec un coup de casque d'Oswaldo Alanis sur corner (3-3, 81e).

Le match aurait pu en rester là, mais les blockbusters américains n'ont jamais peur d'en faire trop. Les neuf minutes de temps additionnel ont offert le cadre parfait pour une ultime folie. Shea Salinas a su saisir sa chance en courant vers la surface de Vancouver, sans être arrêté par des adversaires. Entre trois Canadiens, il a profité d'un improbable contre favorable pour donner la victoire à son équipe. Un match déjà dans l'histoire du championnat nord-américain, sans doute moins dans celle du football. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.