Violences entre supporters de foot : sept personnes interpellées à Nice et à Saint-Etienne

Ils sont soupçonnés d'avoir pris part aux violents incidents survenus le 24 novembre, une heure avant le coup d'envoi du match de Ligue 1 opposant Nice à Saint-Etienne.

Des affrontements entre supporters stéphanois et niçois avaient marqué le match Nice-Saint-Etienne, le 24 novembre 2013, à Nice (Alpes-Maritimes).
Des affrontements entre supporters stéphanois et niçois avaient marqué le match Nice-Saint-Etienne, le 24 novembre 2013, à Nice (Alpes-Maritimes). (MAXPPP)

Sept personnes ont été interpellées mercredi 4 décembre au matin, dans la Loire et dans les Alpes-Maritimes, dans le cadre de l'enquête sur les incidents survenus en marge de la rencontre de Ligue 1 de football entre Nice et Saint-Etienne, le 24 novembre. Les enquêteurs "sous l'autorité du procureur de la République de Nice, ont procédé à un méticuleux travail d'identification ayant conduit à l'opération policière de ce jour", annonce le ministère de l'Intérieur.

Quelque 250 supporters de l'AS Saint-Etienne avaient dû être évacués, le 24 novembre, du stade niçois de l'Allianz Riviera, à la suite d'incidents avec des supporters niçois, quelques minutes, avant le début du match. Une dizaine de personnes avaient été blessées et quelque 200 sièges avaient été arrachés dans les tribunes. Expulsés du stade par la police avant le coup d'envoi de la rencontre, les "ultras" stéphanois étaient repartis immédiatement en autocars pour Saint-Etienne.

Depuis, le club de Nice a déposé plainte contre X pour dégradations. Les images de vidéosurveillance ont notamment été exploitées pour identifier les auteurs de violences ou de dégradations. "La fermeté et l'intransigeance face aux comportements haineux et dangereux doivent continuer à guider l'action des pouvoirs publics, en lien très étroit avec les instances dirigeantes du football, ainsi qu'avec les clubs", commente mercredi la place Beauvau.