Cet article date de plus de cinq ans.

Violences à Marseille : l'UEFA menace la Russie et l'Angleterre de disqualification

Après les violences entre supporters du match Angleterre-Russie, l'UEFA menace les deux pays de disqualification en cas de "nouvelles violences". Dix personnes sont en garde à vue.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Des supporters anglais à Marseille samedi, après la rencontre Angleterre-Russie © SIPA)

L'UEFA, qui gère l'Euro-2016, a menacé dimanche l'Angleterre et la Russie de "disqualification" du tournoi "en cas de nouvelles violences" de leurs supporters, après les incidents de samedi à Marseille, avant et à la fin de Angleterre-Russie (1-1).

Samedi après-midi sur le Vieux port de Marseille, 35 personnes ont été blessées, dont quatre grièvement. Un supporter anglais de 51 ans est toujours entre la vie et la mort.

Dix personnes ont été placées en garde à vue samedi à Marseille pour des faits "en lien avec l'euro de football", selon une information confirmée par le parquet de Marseille.

"Nous demandons aux fédérations anglaise et russe d'appeler leurs supporters à se comporter de façon responsable et respecteuse", indique le comité exécutif de l'UEFA.

Cette menace d'exclusion est indépendante de la procédure diciplinaire de l'UEFA ouverte ce dimanche et visant la fédération russe pour les légers incidents créés par ses fans au coup de sifflet final au match au Vélodrome samedi soir. 

Le gouvernement britannique se dit "profondément préoccupé" par les violences survenues à Marseille. "Nous condamnons la violence et appelons au calme de chaque côté", indique le gouvernement dans son communiqué. 

"Il y a eu une totale non-préparation"

Sébastien Louis, spécialiste des supporters radicaux en Europe, dénonce "une totale non-préparation cet Euro de la part des autorités ".

"La police n'a aucune habitude de gérer des supporters radicaux et cela s'est vu hier à Marseille où j'ai assisté personnellement à des affrontements pendant 15 minutes sans intervention des forces de l'ordre, à 200 mètres du centre historique ". 

Sébastien Louis, spécialiste des supporters radicaux en Europe
écouter

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Laurent Nuñez, estime ce dimanche sur France Info qu'il y a "manifestement eu quelques failles " dans le dispositif de sécurité mis en place à l'entrée du Vélodrome, à Marseille, avant le match.

Les commerçants constatent les dégâts 

La facture va etre lourde pour les commercants du Vieux port à Marseille. Sur la place, plus de 600 supporters se sont affontés violemment hier. Des canettes de bieres, des chaises qui volent.

Le reportage de Gabriel Massenot à Marseille
écouter

Samia Ghali, la sénatrice socialiste des Bouches-du-Rhône, maire du 8ème secteur de Marseille  demande à ce que les commercants soient indemnisés.

Samia Ghali, la sénatrice socialiste des Bouches-du-Rhône, maire du 8e secteur de Marseille
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.