Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Huit ans après, Domenech affirme qu'Anelka ne l'a pas traité de "sale fils de pute"

L'ancien sélectionneur des Bleus a donné, dimanche, sa version sur le coup de sang de l'attaquant à la mi-temps d'un match du Mondial 2010.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
La une de "L'Equipe", le 19 juin 2010, au lendemain du match France-Mexique au Mondial en Afrique du Sud. (JOHANNA LEGUERRE / AFP)

"Il n'a pas dit ce qui a été écrit dans les journaux, c'est une certitude." L'ancien sélectionneur de l'équipe de France Raymond Domenech est revenu, dans un documentaire diffusé sur Canal +, dimanche 3 juin, sur son accrochage avec Nicolas Anelka lors de la mi-temps du match France-Mexique du Mondial 2010. Le lendemain, en une, L'Equipe avait attribué à Nicolas Anelka la citation "Va te faire enculer, sale fils de pute".

Selon le technicien, qui explique avoir reproché à son attaquant de ne pas assez "aller dans la profondeur", les propos ont été (un peu) moins virulents. "Il a ses chaussures à la main, il se tourne et, en se tournant, il jette ses chaussures et il dit 'T'as qu'à la faire, ton équipe de merde'. Je lui ai dit : 'T'as raison, je vais la faire, tu sors' et je dis à Gignac 'Va t'échauffer'."

Une version épurée par rapport à 2012

Dans cet extrait du documentaire Sélectionneurs, Raymond Domenech affirme avoir surtout été vexé par le tutoiement de Nicolas Anelka. "C'est tout d'un coup un manque de respect de la fonction" de sélectionneur, déplore-t-il.

A noter, toutefois, que l'ancien sélectionneur avait donné une autre retranscription de l'échange, dans son livre Tout seul publié en 2012 : "Anelka ne s'est pas calmé et a lancé : 'Enculé, t'as qu'à la faire tout seul, ton équipe de merde ! J'arrête, moi...' (...) Je n'ai pas tout entendu. La fin de la phrase m'a échappé dans le brouhaha."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.