Le soutien de Manuel Valls au Barça face au PSG : un choix qui fait polémique

D'origine catalane, le ministre de l'Intérieur a fait savoir qu'il supporterait Barcelone contre Paris, mardi soir en Ligue des champions. 

Le ministre de l\'Intérieur, Manuel Valls, avec le directeur sportif du PSG, Leonardo, le 6 mars 2013 au Parc des Princes.
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avec le directeur sportif du PSG, Leonardo, le 6 mars 2013 au Parc des Princes. (REAU ALEXIS / SIPA)

Manuel Valls a-t-il eu tort de dire publiquement qu'il soutenait le FC Barcelone face au Paris-Saint-Germain, lors du quart de finale aller de Ligue des champions qui oppose les deux clubs, mardi 2 avril ? Deux jours après la déclaration du ministre de l'Intérieur, des critiques se font en tout cas entendre.

Valls : "Barcelone, c'est mon club !"

Né à Barcelone et naturalisé français à l'âge de 20 ans, Manuel Valls sera supporter du Barça, mardi soir au Parc des Princes. Pas d'hésitation pour le ministre, interrogé par le JDD, dimanche 31 mars, sur l'équipe qu'il supportera : "Barcelone, c'est mon club, un club qui dépasse les frontières."

"Mais je resterai calme dans les tribunes, c'est promis… et si le PSG fait un beau match et l'emporte, tant mieux ! Ce sera la promesse d'un retour très ouvert au Camp Nou", ajoute le ministre, pour qui "le Barça représente quelque chose de très fort, [qui] va au delà du foot".

Un cousin du père de Valls, auteur de l'hymne du Barça

Dans l'entretien accordé au JDD, Manuel Valls souligne d'ailleurs que c'est un autre Manuel Valls, cousin germain de son père, qui a composé la musique de l'hymne du club catalan, El Cant del Barça

Un choix dénoncé par un député UMP et des cadres FN

En dépit de ses origines catalanes, Manuel Valls a néanmoins été rapidement rattrapé par la politique. Mardi 2 avril, à quelques heures de la rencontre, le député UMP Lionnel Luca a estimé sur Twitter qu'un ministre français n'avait pas à soutenir un club étranger face à une équipe française :

C'est aussi ce que pensent le vice-président du Front national, Florian Philippot, et Eric Domard, conseiller spécial de Marine Le Pen sur les questions sportives : "Il est regrettable qu'un ministre français supporte un club espagnol face à un club français, juge-t-il, joint par francetv info. Manuel Valls est catalan, on peut comprendre son choix de cœur. Mais il n'avait pas besoin d'étaler ce choix sur la place publique." 

Un avis partagé par de nombreux internautes sur Twitter :