Cet article date de plus de six ans.

Infographies Temps de jeu, blessures, salaires... La carrière fracturée de Yoann Gourcuff en cinq graphiques

Le génial milieu de terrain français a signé, lundi 14 septembre, à Rennes. Le dernier épisode d'une carrière parsemée de blessures.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le milieu de terrain Yoann Gourcuff, le 26 octobre 2014, à Lyon. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Il revient là où tout a commencé. Le footballeur Yoann Gourcuff a signé, lundi 14 septembre, au Stade Rennais, son club formateur. Entre l'Ille et la Vilaine, le talentueux milieu de terrain va tenter de renouer le fil d'une carrière parsemée de gestes géniaux, mais parasitée par les blessures à répétition depuis 2011. Ce retour est un pari pour le club comme pour le joueur, qui arrive avec une fracture aux sésamoïdes, ces os des articulations des pieds.

La preuve en cinq graphiques, réalisées à partir des données du site spécialisé Transfertmarkt (en anglais).

Un temps de jeu de plus en plus réduit

Au départ, la carrière de Yoann Gourcuff, débutée en 2003, est classique : une montée en puissance progressive dans un club modeste de Ligue 1, deux années compliquées dans un grand club européen, le Milan AC, puis l'apogée, à Bordeaux, en 2008-2009. Avec 15 buts et 14 passes décisives, pour 4009 minutes sur la pelouse, il est le principal artisan du titre de champion de France du club.

C'est ensuite que les choses se compliquent. Après une première saison correcte sous le maillot de l'Olympique lyonnais, en 2010-2011, le natif de Plœmeur (Morbihan) enchaîne les pépins physiques et voit son temps de jeu se réduire. Il touche le fond en 2014-2015, avec 799 minutes de jeu, soit l'équivalent de neuf matchs pleins. 

Alors qu'il n'avait manqué qu'un petit match pour blessure à Bordeaux, et aucun au Milan AC, Gourcuff dépasse allégrement la barre des 20 matchs à l'infirmerie par saison avec l'OL. La baisse de cet indicateur pour la dernière saison s'explique avant tout par l'élimination prématurée de Lyon dans les coupes européennes et nationales. 

Des blessures un peu partout

Contusion des côtes, problème au ligament intra-articulaire du genou, déchirure des ischio-jambiers, fracture de la malléole, sésamoïdes brisés... La liste des blessures de Yoann Gourcuff est un manuel d'anatomie. En simplifiant, le joueur s'est principalement blessé au genou (35 matchs manqués) et à la cheville (23). Mais il a aussi souffert du dos, de l'aine, des côtes...

Un coût à la minute élevé : plus de 7 000 euros

Les ennuis physiques se sont accumulés au moment même où Gourcuff, auréolé par son titre de champion de France avec Bordeaux, est devenu l'un des footballeurs les mieux payés du championnat. En signant à Lyon, il est passé de 3,7 millions d'euros bruts annuels (selon L'Equipe) à 5,7 millions (selon Le Parisien). Cette revalorisation, couplée avec un temps de jeu de plus en plus mince, a fait grimper le coût d'une minute de jeu du joueur à 7 133 euros l'année dernière, contre 1 076 euros en 2009.

Quelle saison fera Yoann Gourcuff pour son retour à Rennes ? Si elle s'inscrit dans la moyenne des cinq dernières années, le meneur de jeu devrait jouer environ 18,1 matchs, marquer 3,8 buts et faire 6 passes décisives. Il devrait également manquer 19,6 matchs en raison de blessures. On sait déjà qu'il restera ce week-end à l'infirmerie, au lieu de jouer contre Lille, pour la 6e journée du championnat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.