Suspension de Platini : la FFF prête à déposer un recours

La Fédération Française de Football (FFF) a adopté le principe d’un éventuel recours devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Mais la FFF se laisse la possibilité de le déposer une fois que la Commission de recours de la Fifa, saisie ce samedi matin par Michel Platini aura rendu sa décision.

(Michel Platini, le 28 août dernier, à Monaco © REUTERS - Eric Gaillard)

La Fédération Française de Football est bien décidée à défendre Michel Platini mais pas question de faire doublon avec la procédure d’appel lancée ce samedi par président de l'UEFA, auprès de la Fifa. Jeudi, il a été suspendu 90 jours par la commission d'éthique.

La FFF est prête à engager un recours devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS), mais avant d'entamer toute démarche elle attend que la Commission de recours de la Fifa ait rendu sa décision.

A LIRE AUSSI ►►► Fifa : malgré sa suspension, Platini ira jusqu'au bout de sa candidature

La FFF attentive à son image et à celle de Platini

La fédération française, qui fait partie des cinq parrainages déposés jeudi matin par Michel Platini dans son dossier de candidature à la présidence de la Fifa, est en observation stratégique. Elle estime que la suspension infligée par la Commission d’éthique de la Fifa détériore à la fois l’image de Michel Platini mais aussi la sienne puisque le président de l'UEFA est un candidat émanant de la FFF.

La présomption d'innocence bafouée ?

A la FFF, on estime également qu’il y a une faille juridique dans la suspension infligée au triple Ballon d’or français : la décision n’est pas motivée sur le fond et elle ne respecte pas la présomption d’innocence de Platini. Le recours de la FFF auprès du TAS n’est pas encore acté, elle le fera si besoin. Mais pour l'instant, il n'y a pas de précision quant au délai dans lequel la Commission de recours pourrait se prononcer sur l'appel de Michel Platini. 

Si ces deux procédures n’aboutissent pas, Michel Platini portera l’affaire devant une juridiction civile. Quant à la convocation d’un Comité exécutif extraordinaire de la Fifa le 20 octobre et un éventuel report de l’élection présidentielle, la FFF estime que ce n’est pas le sujet prioritaire et reste mobilisée sur le calendrier initial qui prévoit la clôture des candidatures le 26 octobre et soutient Michel Platini dans ce cadre-là.