Cet article date de plus de six ans.

Six dirigeants de la Fifa arrêtés en Suisse pour corruption présumée

Les autorités suisses ont confirmé ce mercredi l'arrestation de six responsables de la Fifa, à la demande la justice américaine, pour corruption présumée. Le président Sepp Blatter ne fait pas partie des personnes arrêtées.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Plus de dix responsables de la Fifa ont été arrêtés tôt ce matin dans un hôtel de Zurich pour des faits présumés de corruption © MaxPPP)

La Fifa est donc rattrapée une nouvelle fois par la justice. Six responsables de l'instance internationale du football ont été arrêtés, tôt, ce mercredi matin, pour des faits présumés de corruption. C'est le bureau fédéral de la justice suisse qui confirme l'information révélée par le New York Times. Ces six personnes ont été placées en détention dans l'attente de leur extradition vers les Etats-Unis. 

Sepp Blatter ne fait pas partie des personnes arrêtées

Le président Sepp Blatter, qui brigue ce vendredi un cinquième mandat à la tête de la Fifa, ne fait pas partie des personnes arrêtées. Leur identité devrait être connue en fin de journée. Le porte-parole de la Fifa précise que l'instance ne fera aucun commentaire et qu'elle cherche à clarifier la situation.

"Il s'agit de membres de la Concacaf, la confédération qui couvre l'Amérique du nord et l'Amérique centrale," croit savoir Pascal Boniface, directeur de l'Iris (Institut de relations intenationales et stratégiques).

"Ces accusations circulaient depuis longtemps" Pascal Boniface, directeur de l'Iris
écouter

Les conditions d'attribution de plusieurs Coupes du monde dans le viseur

Ces arrestations sont l'aboutissment de trois ans d'enquête du FBI. Dans le viseur de la justice américaine, des faits de corruption commis ces vingt dernières années, et notamment les conditions d'attribution de plusieurs éditions de la Coupe du monde, ainsi que des contrats marketing et de droits de retransmission télévisée.

"Des représentants des médias sportifs et de sociétés de marketing sportif seraient impliqués dans des versements à de hauts fonctionnaires d'organisations footballistiques en échange de droits médiatiques" , a précisé ce mercredi le ministère suisse de la Justice dans un communiqué. La police suisse est intervenue à l'aube, dans un hôtel luxueux de Zurich, où séjournent les officiels de la Fifa. Les responsables arrêtés sont sortis dans le calme, valise à la main.

"Un jour triste pour le football" Le Prince Ali (candidat à la présidence de la Fifa)

Ce coup de filet tombe à deux jours de l'élection pour la présidence de la Fifa, à laquelle est candidat Sepp Blatter. Son seul adversaire, le Prince Ali a réagit ce mercredi à ces arrestations dans un communiqué. "C'est un jour triste pour le football," écrit-il, préférant s'en tenir à ce seul commentaire. "L'affaire connaît ses développements actuellement, il ne serait pas approprié de faire d'autres commentaires pour l'heure" . Pendant sa campgane, le Prince Ali a insisté sur l'intégrité à restaurer à la Fifa.

L'élection de vendredi remise en question ?

L'avocat fiscaliste Henry Peter, spécialiste des fédérations internationales de sport, estime que l'élection de vendredi est menacée. Il était invité ce matin de la Radio Suisse Romande. "L'élection de Blatter est remise en question. Sepp Blatter a réussi à éliminer tous ses adversaires mais cette fois le coup est très dur puisque l'attaque vient de l'extérieur."

"Un coup très dur pour Blatter" l'avocat Henry Peter
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.