Cet article date de plus de six ans.

L'AC Milan sèchement arrêté à San Siro

La défense de l'AC Milan de "Pippo" Inzaghi a rechuté, à domicile contre le promu Palerme (2-0), laissant la troisième place à la surprenante Sampdoria Gênes, dimanche pour la 10e journée du Championnat d'Italie.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les Milanais Torres et Rami déçus

Depuis que ça lui pendait au nez, le Milan a fini par perdre à cause de sa  défense. L'alarme avait déjà sonnée plusieurs fois, lors du 5-4 contre Parme ou du  2-2 à Empoli, un autre promu, mais cette fois le pouvoir offensif "rossonero",  deuxième meilleure attaque avec 18 buts, n'a pas suffi à combler le manque  d'assise défensive.

Le pauvre Cristian Zapata est impliqué sur les deux buts en trois minutes:  il marque le premier contre son camp sur corner (24) et se fait dévorer par  Paulo Dybala sur le deuxième (27). Mais le Colombien, entré en charnière centrale dès la 3e minute, après la  blessure d'Alex, n'est pas le seul responsable. Peut-être le système de  l'ex-buteur passé sur le banc est-il trop porté vers l'offensive. Le plus inquiétant est peut-être de voir que le meilleur milanais sur le  terrain fut... le gardien Diego Lopez, redevenu titulaire, après son retour de  blessure depuis mi-octobre. Quatre parades en première période ont évité le pire à l'équipe d'Inzaghi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Serie A

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.