Rixe entre supporters de l'OL et du PSG : un bus en feu et une trentaine de blessés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Une trentaine de supporters et huit policiers ont été blessés au cours d’une rixe entre supporters de l’OL et du PSG, sur l’autoroute A1, samedi 25 mai. Le club lyonnais dénonce une erreur dans l’organisation du parcours des supporters.
Rixe entre supporters de l'OL et du PSG : un bus en feu et une trentaine de blessés Une trentaine de supporters et huit policiers ont été blessés au cours d’une rixe entre supporters de l’OL et du PSG, sur l’autoroute A1, samedi 25 mai. Le club lyonnais dénonce une erreur dans l’organisation du parcours des supporters. (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - H. El Aflahi, E. Pelletier
France Télévisions
franceinfo
Une trentaine de supporters et huit policiers ont été blessés au cours d’une rixe entre supporters de l’OL et du PSG, sur l’autoroute A1, samedi 25 mai. Le club lyonnais dénonce une erreur dans l’organisation du parcours des supporters.

Des affrontements violents ont eu lieu entre les supporters de l'Olympique lyonnais (OL) et ceux du Paris Saint-Germain (PSG), samedi 25 mai. Un bus a été incendié sous la barrière de péage de Fresnes-lès-Montauban (Pas-de-Calais), et quatre autres ont été endommagés. Ces scènes de chaos, sur l'autoroute A1, auraient pu être évitées. Dans un communiqué publié dans la matinée, l’OL accuse les autorités d’une erreur manifeste de parcours. Les supporters des deux équipes, en route vers Lille (Nord), n’auraient jamais dû se croiser. 

Un déchainement de violence

Les autorités avaient défini deux itinéraires distincts, alors que le match était classé à haut risque. Le préfet du Nord, Bertrand Gaume, a assuré, samedi, que les Parisiens se trouvaient bien sur la route qui leur avait été assignée. S'en est ensuivi un déchainement de violence. Une centaine de supporters des deux équipes se sont affrontés. Une trentaine de supporters et huit policiers ont été blessés. Une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les responsabilités dans les violences. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.